Charles Dobzynski
Charles Dobzynski - J-C.Gisbert-Opale-Leemage
Charles Dobzynski - J-C.Gisbert-Opale-Leemage
Charles Dobzynski - J-C.Gisbert-Opale-Leemage
Publicité

Préservant dans son intégralité ce poème final, « c’est un dur métier d’être Dieu » nous réengageons notre foi au repos du 7e jour et à son absolue bonté.

Avec

Quel Lacan récrira la langue 

d'où déplongea Dieu névrosé, 

Publicité

lui, seul rescapé du Big Bang ?

Plaisir du conteur juif dans ce dernier poème, Dobzinski fait des acrobaties avec l’espace et le temps, nous rappelant la dextérité de Jacques Réda à d’autres endroits. Il faut s’astreindre à la rime et au vers comme pour génialement s’en affranchir.

Être juif ne demande 

aucun record d'athlétisme 

il suffit de glisser en douceur

sur la pente des négations.

Extrait de Charles Dobzynski JE EST UN JUIF, ROMAN Poésie GALLIMARD

L'équipe