Hans Limon
Hans Limon - Justine Martin
Hans Limon - Justine Martin
Hans Limon - Justine Martin
Publicité

L'homme est malade parce qu'il est mal construit. Il faut se décider à le mettre a nu pour lui gratter cet animalcule qui le démange mortellement, dieu, et avec dieu ses organes car liez-moi si vous le voulez mais il n'y a rien de plus inutile qu'un organe. (Antonin Artaud)

Avec

Avec ses Fragmentsonges Limon part à l’assaut d’Artaud, il le prend nouveau né, hiver 1896 Marseille. "A quoi ressemble un poète-nouveau-né dans un lit miniature ? " 

Le poème de Hans Limon, 

Publicité

Mon succube je succombe 

je plie sous l’hécatombe"

reprend les sonorités de l’auteur d’Héliogabale et les fait danser sur six pieds jusqu’au comas. 

Vois-tu, il y a les poètes minimalistes impuissants, ceux qui ne peuvent ni ne savent écrire davantage que trois mots par vers ou phrase ou séquence. Il y a les minimalistes-chichiteux : ceux-là pensent avoir tout dit en deux temps trois mouvements . 

Ses vitupérations se tempèrent dans les flots du poème. Limon reçoit des coups et il en donne, de superbes.

Extraits de Poéticide de Hans Limon. Quidam éditeur.

L'équipe