Laurence Vielle
Laurence Vielle
Laurence Vielle ©AFP - LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG
Laurence Vielle ©AFP - LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG
Laurence Vielle ©AFP - LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG
Publicité
Résumé

Il y a dans l’écriture de Laurence Vielle transcription d'une embardée décisive. Avec prolongement de cette semi-syncope au battement des scansions du poème parlé.

avec :

Jacques Bonnaffé (Comédien).

En savoir plus

Ainsi dans « Ancêtres » ces interrogations inventoriées,  liste de toutes les questions sur notre vie avec les morts. Nos échanges  et nos pensées nos gestes et nos dialogues secrets. L’impulsion  initiale anime chaque phrase avec la même constance, et la répétition  avoisine la mélopée. Ce texte sert d’arbre transmetteur à notre montage.  Par ailleurs se raconte l’épisode incroyable du sacrifice des buffles,  parfois longtemps attendu par les « morts non morts », rituel qui leur  permet de partir vers leur royaume. Nous sommes dans les îles  d’Indonésie, à Sulawesi où Laurence Vielle fait un séjour d’écriture 

Dis-moi, il y a un mort auquel tu penses parfois ? il te visite ? tu lui parles de temps en temps ? gardes-tu quelques objets de l'ancien vivant ? où les gardes-tu ?  offres-tu tes larmes ?  qu'est-ce qui te fait rire quand tu penses à lui ?  

Publicité

Extrait de:

Domo de Poezia de Laurence Vielle éditions MaelstrÖm Garder le mort de Jean-Louis Giovannoni. Editions Unes 

Références

L'équipe

Manoushak Fashahi
Réalisation
Marie Dalquié
Collaboration