New York en construction
New York en construction ©Getty - Historical / Contributeur / CORBIS - Getty
New York en construction ©Getty - Historical / Contributeur / CORBIS - Getty
New York en construction ©Getty - Historical / Contributeur / CORBIS - Getty
Publicité

Traductions nouvelles, allusions multiples au chantier des premiers traducteurs, Reznikof retrouve une actualité et avec lui, l’école objectiviste vient nous rappeler son écoute singulière.

Avec

A propos de ses collectages : 

Ce que moi j'ai voulu faire, c'est en effectuant un choix, réaliser un montage, en rythmant les mots qu'ils ont employés, et créer ainsi un état d'âme ou un sentiment.

Publicité

Extrait de Presse POL : Pour l’édition de « Récitatif" traduit par Marc Cholodenko : "Son premier recueil, en 1918, s’intitulait Rythmes. Premier poème : 

Les étoiles sont cachées 

les lumières sont visibles 

les grandes maisons noires ont l’air rangées. 

Je frappe des poings 

Sur la grosse porte 

Les marches n’envoient 

Aucune réponse au plancher. 

À Propos de Témoignage (Testimony : The United-States 1885-1890 )  : le poète juif américain, né à Brooklyn en 1894 de parents ayant fui les pogroms russes, a résumé le sens de sa cantate judiciaire, cet impératif judaïque de témoigner sans chichi, peu avant sa mort le 21 janvier 1976 : 

Un critique a écrit qu’en relisant Témoignage_, il y a vu un monde d’horreur et de violence. Je n’ai pas inventé ce monde, mais je l’ai ressenti._ 

(Philippe Lançon)

Extrait de Inscriptions de CHARLES REZNIKOFF Editions Nous