Toujours se plaindre (oh oui !) : épisode 2/4 du podcast Non sans Regrets.

Statue Joachim du Bellay - Liré (Maine-et-Loire), prise le 2 novembre 2011
Statue Joachim du Bellay - Liré (Maine-et-Loire), prise le 2 novembre 2011 - Selbymay
Statue Joachim du Bellay - Liré (Maine-et-Loire), prise le 2 novembre 2011 - Selbymay
Statue Joachim du Bellay - Liré (Maine-et-Loire), prise le 2 novembre 2011 - Selbymay
Publicité

C’est une belle façon de se plaindre puisque de toutes les façons nous sommes amenés à le faire. Et le faire bien, à fond la joie, ne serait-ce que par hygiène musicale, sera toujours gage de bonne verberie.

J'ayme la liberté, et languis en service, / Je n'ayme point la Court, et me fault courtiser, / Je n'ayme la feintise, et me fault deguiser, / J'ayme simplicité, et n'apprens que malice; (...) 

Regrets : lui Joachim se plaint d’avoir échoué en Italie (on connait pire exil) dans une période de guerre et d‘hostilité qui lui rend sa charge diplomatique exécrable

Publicité

(...) Je n'adore les biens, et sers à l'avarice, / Je n'ayme les honneurs, et me les fault priser, / Je veulx garder ma foy, et me la fault briser / Je cherche la vertu, et ne trouve que vice :

Les Regrets, de Joachim du Bellay, 1558. 

L'équipe