Charles Baudelaire vers 1862.
Charles Baudelaire vers 1862.
Charles Baudelaire vers 1862. - Étienne Carjat
Charles Baudelaire vers 1862. - Étienne Carjat
Charles Baudelaire vers 1862. - Étienne Carjat
Publicité
Résumé

Rien à déclamer, Baudelaire d’abord s’incruste en vous et se balance en litanies. Des éclats durs forment un montage involontaire, l’acteur se perd en "Homme libre toujours tu chériras la servante au grand cœur dont vous étiez jalouse, longue, mince en grand deuil »…

avec :

Jacques Bonnaffé (Comédien).

En savoir plus

En avant sonnent des refrains noirs « douleur majestueuse », très sombres plaintes épuisant la poésie du grand désespoir au point presque d’en être drôle. Nous avons commencé la semaine avec ces thèmes décourageants, bons pour novembre, mais en fixant un point de chute en cet étrange défi dans les Fleurs du Mal : « Réversibilité ». Il n’y a pas que le Spleen. D’autres courants saisissent le comédien, l'ironie, la constante sensualité et le frôlement érotique, la brusque irruption des nouvelles, des rues avec leurs foules, du monde obsédant avec ses paysages temporels. Baudelaire serait celui par lequel quitter l'extrême solitude, retomber sur les fesses, durement parfois mais pour mieux s’élever, au risque de la folie. Donc veiller à ne point déclamer, laisser à d’autres les tourbillons et les nuées composées.

Cette sélection s’est faite en pensant l’association avec "la Fabrique des auteurs". Les recherches et les parutions sur Charles Baudelaire continuent sans doute à être les plus prolifiques, multipliant et pliant les points de vue. Des titres encore à venir en 17, le concernant...

Publicité

Piqué au vol : Il est mort fou : et mon avis est qu’il a été fou toute sa vie, ou du moins le jour où il a senti qu’il pouvait raisonner. Mais il n’était pas un fou ordinaire puisqu’il se moquait du public sans que le public s’en aperçut. Sa folie consistait précisément en cela qu’il avait résolu de mourir de son vivant, pour laisser vivre à sa place le poète qu’il avait rêvé. Jean Claude Lebensztejn

Extraits des Œuvres complètes de Charles Baudelaire collections Bouquins Robert Laffont 2011

Références

L'équipe

Manoushak Fashahi
Réalisation
Marie Dalquié
Collaboration