Emmanuel Macron rencontre des demandeurs d'asile à Croisilles (62)
Emmanuel Macron rencontre des demandeurs d'asile à Croisilles (62)
Emmanuel Macron rencontre des demandeurs d'asile à Croisilles (62) ©AFP - MICHEL SPINGLER
Emmanuel Macron rencontre des demandeurs d'asile à Croisilles (62) ©AFP - MICHEL SPINGLER
Emmanuel Macron rencontre des demandeurs d'asile à Croisilles (62) ©AFP - MICHEL SPINGLER
Publicité
Résumé

Emmanuel Macron est à Calais pour évoquer sa politique migratoire contestée par les associations d'aide aux migrants, qui dénoncent un projet de loi "déséquilibré", trop axé sur les expulsions des migrants économiques. Le chef de l'Etat veut pousser les Britanniques à aider plus Calais.

avec :

Marie Guévenoux (Députée LREM de l'Essonne).

En savoir plus

Pour incarner sa politique en matière d'immigration et d'asile, Emmanuel Macron est à Calais toute cette journée. Rencontre avec des demandeurs d'asile, des associations et des élus locaux, alors que le projet de loi sur le sujet suscite des critiques jusque dans les hautes sphères de la Macronie.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Atmosphère tendue, ce matin à la prison de Vendin-le-Vieil dans le Pas-de-Calais: la Garde des Sceaux Nicole Belloubet est bloquée à l'intérieur de l'établissement par une soixantaine de surveillants. Dans cette prison il y a une semaine trois gardiens avaient été agressés par un détenu islamiste.   

Publicité

Pas assez "efficaces", les emplois aidés vont céder la place au "Parcours emploi compétences". Il s'agit de rendre plus efficaces, donc, les emplois subventionnés par l'Etat, en s'appuyant sur les recettes de l'économie sociale et solidaires. Explication avec Anne-Laure Chouin.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Il n'est "pas accceptable", de maintenir à son poste un patron de l'audiovisuel public condamné pour favoritisme: c'est la ministre de la Culture qui le dit, et c'est bien le PDG de Radio France, Mathieu Gallet qui est visé. Mais le dernier mot reviendra au CSA, nous dira Eric Chaverou.  

A l'international, un accord pour organiser le rapatriement de 650 000 Rohingyas du Bangladesh vers la Birmanie qu'ils avaient fuie. Précisions avec Nabila Amel.  

L'invité de notre séquence interview c'est Marie Guévenoux, députée LREM de l'Essonne.

Marie Guévenoux, députée LREM de l’Essonne
Marie Guévenoux, députée LREM de l’Essonne
© Radio France - Nathalie Lopes

Une édition présentée par Camille Magnard