Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ©AFP - THOMAS COEX
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ©AFP - THOMAS COEX
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ©AFP - THOMAS COEX
Publicité
Résumé

Benjamin Netanyahu en route vers un cinquième mandat. A l'issue des élections législatives organisées hier son parti est au coude à coude avec celui de son adversaire Benny Gantz. En revanche, le Premier ministre israélien sortant semble le mieux placé pour former une coalition de droite.

avec :

Pierre Ménat (diplomate).

En savoir plus

Au pouvoir depuis 2009, Benjamin Netanyahu, empêtré dans les affaires judiciaires et sous la menace d'une mise en examen se battait pour rien de moins que sa survie politique. Et c'est ainsi que les élections législatives organisées hier en Israël, au terme d'une campagne décrite comme particulièrement virulente et reflet d'une nation profondément divisées, avaient elles-même pris l’allure d’un référendum pour ou contre la reconduite de Bibi à la tête du pays. Alors les dernières estimations donnent toujours son parti Le Likoud au coude à coude avec l'alliance centriste Bleu et blanc de Benny Gantz. Sauf que le système israélien fait que le vainqueur des élections n'est pas nécessairement le plus grand parti en termes de suffrages, mais le plus grand bloc de partis, capable de former une majorité parlementaire. Et à ce titre, le Likoud, avec le soutien des autres listes de droite, semble aujourd'hui le mieux placer pour arracher une majorité.

À lire : Netanyahu l'incontournable

À lire : Israël : "King Bibi n'est pas un roi, c'est un suspect dans des affaires criminelles"

À lire : Israël : "A côté de la start-up nation, il y a la soup kitchen nation"

Les autres titres de l'actualité

Les chefs d'Etat et de gouvernement européens se réunissent aujourd'hui en Conseil extraordinaire à Bruxelles, où ils devraient, a priori, reporter une nouvelle fois la date du Brexit. Theresa May a formellement demandé que la date du divorce soit repoussée au 30 juin, le temps pour elle de tenter de s'entendre avec l'opposition travailliste et de faire enfin adopter l'Accord de retrait négocié avec Bruxelles.

Publicité

L'invité de la rédaction : Pierre Ménat, diplomate de carrière et auteur d'un ouvrage intitulé : « France cherche Europe désespérément », publié récemment aux Editions L’Harmattan.

Pierre Ménat, diplomate de carrière et auteur d'un ouvrage intitulé : « France cherche Europe désespérément », publié récemment aux Editions L’Harmattan, mercredi 10 avril 219
Pierre Ménat, diplomate de carrière et auteur d'un ouvrage intitulé : « France cherche Europe désespérément », publié récemment aux Editions L’Harmattan, mercredi 10 avril 219
© Radio France - Nathalie Lopes

Amnesty International a recensé en 2018 au moins 690 exécutions dans 20 pays, soit une baisse de 31% par rapport à 2017. C'est le plus faible niveau jamais enregistré, selon le rapport annuel sur la peine de mort publié ce matin.

© Visactu

À lire : Dans les couloirs de la mort

Près de 115 millions d'euros ont été versés aux victimes du Mediator, soit environ 3 000 malades. Une manière pour le laboratoire Servier de solder les comptes avant le procès au pénal qui s'ouvrira en septembre prochain, à la suite de ce scandale sanitaire responsable de centaines de morts.   

Des parlementaires de presque tous les groupes d’opposition unis. L'image est assez rare pour être signalée. D'autant qu'ils ont réussi, ce faisant, à lancer hier une procédure, elle-même inédite : un référendum d'initiative partagée contre la privatisation des Aéroports de Paris.