"Depuis le début, je  n'ai pas été traité comme un justiciable comme les autres", a estimé François Fillon
"Depuis le début, je n'ai pas été traité comme un justiciable comme les autres", a estimé François Fillon
"Depuis le début, je  n'ai pas été traité comme un justiciable comme les autres", a estimé François Fillon ©AFP - Christophe Archambault
"Depuis le début, je n'ai pas été traité comme un justiciable comme les autres", a estimé François Fillon ©AFP - Christophe Archambault
"Depuis le début, je n'ai pas été traité comme un justiciable comme les autres", a estimé François Fillon ©AFP - Christophe Archambault
Publicité
Résumé

Le candidat Les Républicains a révélé à la mi-journée qu'il sera convoqué le 15 mars par les juges d'instruction pour être mis en examen. "Ce n'est pas moi seulement qu'on assassine, c'est l'élection présidentielle", a déclaré l'ancien Premier ministre, qui refuse de se retirer de la course.

avec :

Najat Vallaud-Belkacem (Ancienne ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, directrice France de l'ONG ONE).

En savoir plus

Écoutez dans ce journal l'ensemble de la déclaration de François Fillon et le commentaire de notre journaliste Stéphane Robert, ainsi que de la ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem, notre invitée, auteure d'une autobiographie "La vie a plus d'imagination que toi" chez Grasset.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'actualité de la mi-journée nous emmènera aussi à Washington, où Donald Trump a parlé devant le Congrès américain hier soir. Premier discours d'un président qui a joué la carte de l'apaisement, dans le style au moins. Un changement de ton qui ne convainc pas le parti démocrate, nous dira Frédéric Carbonne.

Publicité

En Colombie, premier jour du désarmement des FARC, dans le cadre des accords de paix passés avec les autorités de Bogota. Zoé Beri nous appellera de Bogota.

En France, l'enfance maltraitée au coeur d'un plan interministériel présenté cet après-midi par Laurence Rossignol. Il prévoit une meilleure information du grand public, pour mieux identifier les enfants victimes et faire remonter les signalements. Mais c'est sur la formation des professionnels de l'enfance que se concentrent les moyens, nous dira Aurélie Kieffer.

Références

L'équipe

Antoine Mercier
Journaliste