Le président français Emmanuel Macron visite un centre de vaccination Covid-19, à Valenciennes, le 23 mars 2021. La visite vise à promouvoir la vaccination auprès des citoyens.
Le président français Emmanuel Macron visite un centre de vaccination Covid-19, à Valenciennes, le 23 mars 2021. La visite vise à promouvoir la vaccination auprès des citoyens.
 Le président français Emmanuel Macron visite un centre de vaccination Covid-19, à Valenciennes, le 23 mars 2021. La visite vise à promouvoir la vaccination auprès des citoyens. ©AFP - Yoan VALAT
Le président français Emmanuel Macron visite un centre de vaccination Covid-19, à Valenciennes, le 23 mars 2021. La visite vise à promouvoir la vaccination auprès des citoyens. ©AFP - Yoan VALAT
Le président français Emmanuel Macron visite un centre de vaccination Covid-19, à Valenciennes, le 23 mars 2021. La visite vise à promouvoir la vaccination auprès des citoyens. ©AFP - Yoan VALAT
Publicité
Résumé

Après que le Premier ministre a lancé, hier soir, une nouvelle campagne de communication, le Président était, lui, à Valenciennes ce matin pour tenter de relancer la campagne de vaccination.

avec :

Yaëlle Ifrah (conseillère parlementaire à la Knesset, spécialiste des questions économiques et sociales.).

En savoir plus

Alors que le virus circule toujours activement en France, avec encore plus de 30 000 nouveaux cas de contamination comptabilisés dimanche dernier, alors que plus de 4500 patients atteints se trouvaient encore réanimation hier, un chiffre qui continue de progresser, Jean Castex avait donc décidé, hier soir, de réunir l'ensemble de son gouvernement pour lui présenter sa nouvelle campagne de prévention anti-Covid, baptisée : "Dedans avec les miens, dehors en citoyen". Après le "freiner sans enfermer" lancé la semaine dernière, et cinq jours après l'instauration d'un nouveau confinement marqué par le retrait en catastrophe de la première version de l'attestation de déplacement, ce nouveau slogan, à la rime riche, est donc censé clarifier les nouvelles mesures décidées par le gouvernement. Pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris, "Dedans avec les miens" pourrait se traduire par "Je ne reçois pas chez moi et je ne me rends pas chez les autres" ; quant à "dehors en citoyen" il signifie que "je peux désormais sortir jusqu'à 19heures mais uniquement pour des motifs autorisés". Bref, une manière de rappeler que l’essentiel, désormais, repose sur la responsabilité de chacun.   

Reste à savoir si ce slogan suffira à faire oublier les flottements perceptibles au sein de l’exécutif et plus encore à distiller les doutes sur la gestion de la crise sanitaire ? C'est notamment le cas s'agissant des écoles, en rien concernées par les dernières annonces gouvernementales et de plus en plus confrontées aujourd'hui au non-remplacement des personnels malades.

Publicité

Les autres titres du journal 

Emmanuel Macron était à Valenciennes, ce matin, pour tenter de relancer la campagne de vaccination. Le chef de l'Etat a notamment annoncé que la vaccination serait élargie aux personnes âgées de 70 à 75 ans sans comorbidité à partir de samedi prochain.

Le chef de l'Etat a également demandé à toutes les entreprises de se mettre au télétravail maximum. En revanche et pour toutes celles qui ne le peuvent pas, un nouveau protocole sanitaire sera publié cet après-midi.

Hier, 17 morts ont été enregistrés au Royaume-Uni, soit le bilan quotidien le plus faible depuis la mi-septembre.

L'ambassadeur de Chine en France, dont les propos jugés inacceptables tenus à l'encontre de parlementaires, ne s'est pas rendu à sa convocation au ministère des Affaires étrangères.

Plus de 6,5 millions d'Israéliens votent aujourd'hui pour une quatrième élection en moins de deux ans. Un scrutin qui portera sur l'avenir politique du Premier ministre, Benjamin Netanyahu, jugé pour "corruption" mais aussi architecte d'une intense campagne de vaccination anti-Covid

Invitée de la rédaction : Yaëlle Ifrah, conseillère parlementaire (spécialiste des questions économie et société) à la Knesset : 

"On a l'impression en Israël de vivre dans le film Le jour de la marmotte parce qu'une élection en suit une autre sans que l'on arrive jamais à déterminer un résultat. A tel point que la plupart des électeurs parlent d'une 5e élection."

8 min

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Au Niger, les attaques ces derniers jours ont fait plus de 200 morts.