L'ex-président de Renault Carlos Ghosn ©AFP - JOEL SAGET
L'ex-président de Renault Carlos Ghosn ©AFP - JOEL SAGET
L'ex-président de Renault Carlos Ghosn ©AFP - JOEL SAGET
Publicité
Résumé

Renault tourne définitivement, ce matin, la page Carlos Ghosn, lequel a démissionné cette nuit de son poste de président.

avec :

Danièle Obono (Députée de la France Insoumise).

En savoir plus

Depuis les premières images de son arrestation sur le tarmac d'un aéroport alors qu’il venait de prendre place dans son avion privé, jusqu'à celles de son apparition au tribunal, menotté et chaussé des sandales du détenu, voilà deux mois maintenant que l'affaire Ghosn, comme on l'appelle, crève l'écran de l'actualité. Les révélations de scandale à répétition distillées dans la presse, les soupçons de complot industriel, mais aussi le rôle joué par les différents protagonistes de ce scénario à tiroirs, les alliés qui se déchirent, les fidèles pris dans la tourmente, les épouses combatives, constituent autant de ressorts dramatiques à une saga définitivement hors du commun. Dernier épisode en date, après la démission cette nuit du magnat de l'automobile de la présidence de Renault, le groupe automobile français a donc convoqué, ce matin, son conseil d'administration pour lui désigner un successeur. 

La marque au losange a intronisé à sa tête un nouveau tandem, constitué de Jean-Dominique Senard, jusque-là patron de Michelin, et de Thierry Bolloré, adjoint et dauphin désigné de Carlos Ghosn. Ou dit autrement, Renault a débuté aujourd'hui la remise à plat total de son édifice subtil, dont Carlos Ghosn était la clef de voûte depuis près de 15 ans.

Publicité
© Visactu

Les autres titres de l'actualité

Le président Emmanuel Macron est à Valence aujourd'hui pour le troisième acte du grand débat national. Il doit y rencontrer une soixantaine d'élus de la région. Mais toujours pas de "gilets jaunes", lesquels, pour se faire entendre, ont annoncé hier qu'ils pourraient présenter une liste aux prochaines élections européennes.   

Les Français ont de moins en moins confiance dans les médias. C'est ce qui ressort de la nouvelle édition du baromètre annuel du journal La Croix, réalisé en plein mouvement des "gilets jaunes" et publié ce matin. En revanche, même s'ils s'en méfient, ils s'intéressent aussi de plus en plus à l'information.    

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Plusieurs organisations syndicales lycéennes et des personnels de l'éducation appellent à "une grève massive" aujourd'hui. Parmi les nombreux motifs de leur colère, on trouve notamment la réforme des lycées et les suppressions de postes dans l'Education.   

Invité : Danièle Obono, députée La France Insoumise de la 17e circonscription de Paris.   

Au Venezuela, le président Nicolas Maduro compte à présent sur l'appui de l'armée pour contrecarrer le soutien international apporté au président du Parlement Juan Guaido, autoproclamé la veille "président" par intérim.    

Le réalisateur d'origine lituanienne, Jonas Mekas, figure du cinéma américain d'avant-garde, est décédé hier à l'âge de 96 ans.

Références

L'équipe

Thomas Cluzel
Journaliste
Mathieu Laurent
Journaliste