France Culture
France Culture
Publicité

Les titres avant notre édition spéciale : Une pluie de météorites s'est abattue ce matin dans l'Oural dans le centre de la Russie. La fraude sur les plats cuisinés à la viande de cheval. Le retour des farines animales pour nourrir les poissons. La politique de change pour l'euro.Puis, nous nous intéresserons donc à la prison dans le cadre de notre journée d'antenne en continu. Avec notamment les reportages de Florence Sturm sur les famille de prisonniers, et de Frédéric Says sur la religion en prison .

Aujourd'hui, Il existe aujourd'hui 1.250 aumôniers qui rendent visite aux détenus.Parmi eux, plus de la moitié représentent le culte catholique, contre 10 % pour l'islam. Le ministère de la Justice veut augmenter le nombre d'aumôniers musulmans, notamment pour prévenir la radicalisation de certains détenus.

Publicité

Cas d'école vécu par ce surveillant de la prison de Fresnes, Issa Abdallah, il est aussi délégué de la CGT pénitentiaire :

Écouter

1 min

Des cas de plus en plus fréquents selon ce surveillant.

Difficile à confirmer avec le ministère de la Justice.

Même le porte-parole, dont c'est a priori la fonction refuse de s'exprimer au micro. L'administration est échaudée dit-on par certains reportages après l'affaire Merah. Mohamed Merah entré en prison pour des faits de droits commun.

La réponse de la Chancellerie à ce phénomène, c'est donc l'augmentation du nombre d'aumôniers musulmans. Cela évite de laisser le monopole de la science religieuse à des détenus autoproclamés. L'imam Khalid Chawki est aumônier à la prison de Réaux, en Seine-et-Marne :

Écouter

38 sec

L'imam Khalid Chawki, aumônier à la prison de Réaux, en Seine-et-Marne
L'imam Khalid Chawki, aumônier à la prison de Réaux, en Seine-et-Marne
© Radio France - Frédéric Says

Et la demande de pratique religieuse est forte en prison, et notamment pour l'islam. A Réaux, d'après l'imam Chawki, la moitié des détenus sont musulmans. Une demande de religion qui dépasse parfois l'administration. Une pièce dédiée au culte existe dans cette prison, mais elle est trop petite pour contenir les pratiquants. Alors une solution de rechange a été trouvée :

Écouter

34 sec

Et chaque vendredi, au gymnase de la prison, l'aumônier enchaîne donc deux prêches différents à la suite, pour contenter tous les détenus qui se sont inscrits. L'imam Chawki qui pour son métier se réfère à Jimmy Cliff ! :

Écouter

30 sec

Le contrôleur général des lieux de privations de liberté, Jean-Marie Delarue
Le contrôleur général des lieux de privations de liberté, Jean-Marie Delarue
© Radio France - Frédéric Says

Des petits arrangements du quotidien qui illustrent la difficulté d'organiser la religion en prison pour le contrôleur général des lieux de privations de liberté , Jean-Marie Delarue :

Écouter

2 min

Des aumôniers qui sont défrayés 300 euros par mois. Le ministère de la Justice promet de faire un effort. 30 postes d'aumôniers musulmans vont être créés ces deux prochaines années.

> Et écoutez aussi le "Cultures d'islam" d'Abdelwahab Meddeb intitulé " des imams dans les prisons"