Emplacement réservé bus handicapés route ciruclation rue quartier ©Radio France - Laurent Watrin
Emplacement réservé bus handicapés route ciruclation rue quartier ©Radio France - Laurent Watrin
Emplacement réservé bus handicapés route ciruclation rue quartier ©Radio France - Laurent Watrin
Publicité
Résumé

C'était une thématique forte lors de sa campagne présidentielle. Le Président a fixé ce mardi trois grands objectifs.

avec :

Bruno Studer (député La République en marche du Bas-Rhin, président de la commission des Affaires culturelles à l'Assemblée nationale).

En savoir plus

Le candidat Macron avait érigé la cause des personnes en situation de handicap comme l'une des priorités de son futur quinquennat. Et le Président Macron a aujourd'hui rendez-vous avec cette promesse. Il préside aujourd'hui à l'Elysée une conférence nationale du handicap. Un événement organisé à mi-mandat pour tirer un premier bilan des mesures décidées depuis 2017. Et avec trois grands objectifs annoncés ce mardi :

  • plus aucun enfant en situation de handicap sans solution de scolarisation dès la rentrée prochaine, avec la promesse de recruter des accompagnants. Selon Emmanuel Macron, leur nombre a été divisé par deux depuis 2017 : de 15 000 à 8 000
  • d'ici 2021, aucune personne en situation de handicap laissée seule dans sa recherche de solution, avec un numéro unique instauré à partir de janvier 2021 : le 360
  • permettre à chacun une vie digne. Cela passe notamment par le droit de se pacser, de se marier, divorcer, d'avoir des enfants. En référence notamment à l'accompagnement à la sexualité pour lequel Sophie Cluzel a saisi le conseil consultatif national d'éthique
14 min
Principaux chiffres faisant le point sur la situation des personnes en situation de handicap en France
Principaux chiffres faisant le point sur la situation des personnes en situation de handicap en France
© AFP - Laurence Saubadu, Maryam EL Hamouchi

Les autres titres du journal

Invité de ce journal, le député La République en marche Bruno Studer. Président la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, il est à l'origine d'une proposition de loi visant à encadrer les vidéos sur internet mettant en scène des mineurs de moins de 16 ans plaçant des produits pour des marques. Des petites familles, à commencer par leurs enfants de moins de 16 ans, sont parmi les stars de YouTube et Instagram et cumulent des millions d'abonnés et des milliards de vues. Elles partagent en vidéos leurs découvertes : des jouets, des gadgets ou des parcs d'attractions en tout genre. Le plus souvent une foire aux marques et au placement de produits que souhaite désormais encadrer cet élu. "A la tentation de la viralité, il faut privilégier l'intimité de l'enfant", estime celui qui brandit aussi le droit à l'oubli et un double vide juridique actuel.

Publicité
Bruno Studer, député La République en marche du Bas-Rhin, président de la commission des Affaires culturelles à l'Assemblée nationale, le 11 février 2020.
Bruno Studer, député La République en marche du Bas-Rhin, président de la commission des Affaires culturelles à l'Assemblée nationale, le 11 février 2020.
© Radio France - Nathalie Lopes

Dans l'actualité internationale, ces tensions ce matin à Beyrouth aux abords du Parlement. Les forces de sécurité libanaises ont tiré des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser des manifestants qui s'opposent à la feuille de route du gouvernement.  

Les premiers mariages entre personnes de même sexe se tiennent aujourd’hui en Irlande du Nord. Le PACS était autorisé depuis 2014 mais pas le mariage, alors qu’il était permis dans le reste du Royaume-Uni.   

La disparition de Claire Bretécher à 79 ans. Célèbre auteure de BD qui avait notamment dessiné pendant des années les Frustrés et Agrippine. Elle avait reçu en 1982 le grand prix du festival d'Angoulême.