L'impôt sur les sociétés dans l'OCDE
L'impôt sur les sociétés dans l'OCDE ©AFP - CRÉDITSOPHIE RAMIS, GAL ROMA / AFP
L'impôt sur les sociétés dans l'OCDE ©AFP - CRÉDITSOPHIE RAMIS, GAL ROMA / AFP
L'impôt sur les sociétés dans l'OCDE ©AFP - CRÉDITSOPHIE RAMIS, GAL ROMA / AFP
Publicité

Hier, l’organisation des pays les plus industrialisés (l'OCDE) s'est entendue sur accord déterminant pour l'architecture à la fois fiscale et commerciale mondiale.

Avec
  • François Chaubet Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris Nanterre, spécialiste de l'histoire de la vie intellectuelle et littéraire françaises

"Jour historique", "pas colossal". L'OCDE n'avait pas mots assez forts, hier soir, pour qualifier l'accord conclu entre 130 signataires représentant 90% du PIB mondial : un nouveau système de taxation des multinationales prévoyant, non seulement l'instauration d'un taux d'impôt effectif minimum d'au moins 15% sur les bénéfices, mais aussi une nouvelle répartition des droits à taxer en direction des pays dits "de marché", c'est-à-dire ceux où ces multinationales réalisent effectivement leurs activités et non plus uniquement là où leurs sièges sociaux sont installés. Ou comment taxer plus et mieux. Bref, une véritable révolution, a priori, en matière de fiscalité internationale.

Les autres titres de l'actualité

Quand l'Etat français met la forêt public sous tension.  Près de 500 agents devront quitter l'Office national des forêts dans les cinq prochaines années, en contrepartie d'un soutien financier accru de la part du gouvernement. Un marché encore loin de faire l'unanimité, avant un vote décisif aujourd'hui en conseil d'administration.   

Publicité

Les trois quarts des 7.500 Ehpad du territoire ont eu au moins un résident infecté par le Covid-19 l'an dernier, et un établissement sur cinq a connu un épisode critique de l'épidémie entraînant de nombreux décès.

Au Canada,  des dizaines d'incendies sont venus s'ajouter à une vague de chaleur inédite, qui a déjà coûté la vie à près d'un demi millier de personnes.  

Preuve de l'imminence du retrait total des forces étrangères en Afghanistan, l'ensemble des troupes américaines et de l'Otan ont quitté ce matin la base aérienne de Bagram, la plus grande du pays. Un retrait aussi stratégique qu'emblématique.  

C'est aujourd’hui que sera inaugurée aux Etats-Unis une toute nouvelle villa culturelle française. Invité de la rédaction : François Chaubet, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Paris-Nanterre :

La Villa Albertine et son réseau de résidences culturelles françaises sur-mesure aux Etats-Unis. Explications d'Hugo Roux, suivi du commentaire du spécialiste d'histoire des relations culturelles internationales François Chaubet.

8 min

L'équipe

Nicolas Pommé
Collaboration
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Journaliste
Mathieu Laurent
Journaliste