France Culture
France Culture
Publicité

Il dit regretter profondément la blessure qu'ont ressenti les magistrats après ses confidences sur la lâcheté de l'institution. Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone s'interroge sur la "volonté" de François Hollande de se représenter en 2017. Analyse de Stéphane Robert.

Avec
  • Jérôme Sainte-Marie Spécialiste des études d’opinion, directeur de la société d’études et de conseil Polling Vox, enseignant à l’Institut catholique de Paris

Dans son entretien à La Provence, le Président de l'Assemblée nationale s'interrogeait aussi sur la communication du chef de l’État. Il a regretté la concomitance de la sortie du livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme et du long entretien accordé par le chef de l’État à L'Obs, qui selon lui "aurait pu mobiliser". Il laisse entendre ainsi que cette concomitance avait été voulue pour allumer un contre-feu. Et Claude Bartolone de conclure : "Vraiment, les stratèges de la communication présidentielle ont fait très fort..."

Nous reviendrons avec Eric Chaverou sur cette séquence communicationnelle dont nous parlions hier avec notre invitée Aude Lancelin, l'ancienne directrice adjointe de la rédaction de l'hebdomadaire :

Publicité

"Cet entretien avec le président Hollande n'a absolument pas été décidé à l'Elysée." Mathieu Aron, dir. adjoint de la rédaction de l'Obs s'explique

2 min

 Dans ce long entretien avec le chef de l'Etat, il n'est jamais question du livre "choc" des journalistes du Monde sur les confidences de François Hollande
Dans ce long entretien avec le chef de l'Etat, il n'est jamais question du livre "choc" des journalistes du Monde sur les confidences de François Hollande

La Wallonie met son veto à la signature par la Belgique de l'accord de libre-échange Le Parlement de Namur adopte une résolution qui pourrait d'empêcher sa ratification à l'échelle européenne. Nous serons en ligne avec Quentin Dickinson.

Pendant ce temps à Bruxelles, le président du conseil européen Donald Tusk déclare qu' "Il est inutile de spéculer sur un 'Brexit en douceur'. Et que la seule alternative au 'Brexit brutal', c'est 'Pas de Brexit' du tout.

Explications de Pierre Bénazet.

Israël suspend sa coopération avec l'Unesco au lendemain d'un vote dénoncé en Israël comme niant le lien entre les juifs et Jérusalem.

Correspondance de Danièle Tabor.

Notre journée 3 mois après l’attentat du 14 juillet à Nice : 15 personnes blessées sont toujours hospitalisées.

Nous entendrons Vincent Delhomel Desmaret, secrétaire général de l’association de victimes qui décrit une ville encore en état de choc.

Invitée de la séquence interview : Le politologue Jérôme Sainte-Marie.

L'équipe