Greenpeace a publié ces documents sur http://ttip-leaks.org/
Greenpeace a publié ces documents sur http://ttip-leaks.org/
 Greenpeace a publié ces documents sur http://ttip-leaks.org/
Greenpeace a publié ces documents sur http://ttip-leaks.org/
Greenpeace a publié ces documents sur http://ttip-leaks.org/
Publicité
Résumé

L'ONG Greenpeace a publié ce matin des documents confidentiels sur le traité transatlantique de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis. Ils révèlent la position des Etats-Unis sur la négociation.

avec :

Anne-Laure Chouin (journaliste à la rédaction de France Culture).

En savoir plus

L'ONG Greenpeace a publié ce lundi 248 pages de documents confidentiels sur le traité transatlantique de libre-échange (TTIP) entre l'Union européenne et les Etats-Unis. Alors que le 12ème cycle de discussions s’est terminé fin avril (le prochain aura lieu en juillet), ces documents éclairent pour la première fois la position américaine.

L'analyse d'Anne-Laure Chouin dans le journal de 18h

Publicité

Eclairage inédit sur la position américaine concernant le TAFTA

2 min

Selon Greenpeace, ces documents confirment que "ce traité mettrait les intérêts des grandes entreprises au centre du processus de décision politique et législatif au détriment des enjeux environnementaux ou de santé publique.

Plusieurs point bloquent toujours : la coopération dans les services financiers et l'ouverture des marchés publics notamment.

Par ailleurs, le but principal de cet accord était d'harmoniser des normes différentes des deux côtés de l'Atlantique, des différences qui coûtent cher aux entreprises exportatrices. Mais tout indique dans la mouture actuelle du texte que d'harmonisation il n'y aura pas. On s'engage plutôt vers une "reconnaissance mutuelle des réglementations". Cela veut dire qu'au lieu qu'Européens et Américains modifient leurs normes pour les faire converger,  l'Europe va plutôt reconnaître la norme américaine équivalente à la sienne et donc "acceptable" . C'est la norme la moins contraignante qui devrait l'emporter : du pain béni pour les multinationales, moins pour les PME qui n'auront pas les moyens de se "mettre aux normes" américaines.

Enfin sur certains point qui avaient fait couler beaucoup d'encre comme les tribunaux d'arbitrage, les discussions là encore ont très peu avancé.

Pour comprendre la nature de ce traité  et les arguments de ses détracteurs, relire Comprendre le TAFTA en huit étapes