a France a connu un "rebond spectaculaire" qui "efface la crise économique" liée au Covid, assure le ministre de l'Economie
a France a connu un "rebond spectaculaire" qui "efface la crise économique" liée au Covid, assure le ministre de l'Economie
a France a connu un "rebond spectaculaire" qui "efface la crise économique" liée au Covid, assure le ministre de l'Economie ©AFP - Arthur Nicholas Orchard
a France a connu un "rebond spectaculaire" qui "efface la crise économique" liée au Covid, assure le ministre de l'Economie ©AFP - Arthur Nicholas Orchard
a France a connu un "rebond spectaculaire" qui "efface la crise économique" liée au Covid, assure le ministre de l'Economie ©AFP - Arthur Nicholas Orchard
Publicité
Résumé

C'est du jamais vu depuis 52 ans, l'Insee dévoile ce matin une croissance à 7% du PIB en 2021. La France a connu un "rebond spectaculaire" qui "efface la crise économique" liée au Covid, assure le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire...

avec :

Marie-Laure Denis (Président de la CNIL).

En savoir plus

A quelques semaines de la présidentielle, Marion Maréchal ne soutient pas Eric Zemmour, c'est ce qu'elle explique ce matin au Parisien et au Figaro. Mais une chose semble certaine, l'ancienne députée du Front national ne soutiendra pas sa tante, Marine Le Pen. Une décision qualifiée de "brutale" par la candidate à la présidentielle.

Réunion des membres contributeurs de la Task force "Takuba" au Mali, au lendemain de l'annonce du retrait du Danemark du groupement de forces spéciales européennes, sur fond de tensions avec la junte au pouvoir. "La situation en l'état ne peut pas perdurer", confirme ce matin le ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, rendant l'avenir de la Task force dans le pays particulièrement incertain.

Publicité

En Chine également, à une semaine du lancement des Jeux olympiques, des militants des droits de l'Homme se voient mis à l'écart d'un réseau social majeur dans le pays.

Et puis à l'occasion de la 16e journée européenne de la protection des données informatiques, sujet ô combien majeur à l'approche de la présidentielle et après deux années de Covid qui ont bousculé nos habitudes, notre invitée est Marie-Laure Denis, la présidente de la CNIL :

"On reçoit maintenant 14 000 plaintes par an, c'est + 70% par rapport à avant le Covid."

6 min

On reçoit maintenant 14 000 plaintes par an. C'est +70% par rapport à ce qui se passait avant le Covid. On a 11 millions de visiteurs sur notre site et toutes les consultations qu'on a en questions-réponses, demandes téléphoniques, électroniques, ont doublé par rapport à la situation qui prévalait avant le Covid. Je crois que chacun comprend qu'aujourd'hui la question n'est pas de savoir si quelqu'un va avoir accès à vos données, mais quand et à quelles données ? Est-ce que ce sont des données sensibles ? D'où la nécessité de développer de bons réflexes. Et en cela, le RGPD est un allié de la cybersécurité. On met beaucoup de contenu sur notre site, par exemple, ne serait ce que sur des mots de passe. Comment obtenir un mot de passe robuste ? Et les sociétés, les administrations ont l'obligation aussi de nous notifier les violations de données à risque. Pour vous donner un exemple, on a eu 5 000 notifications de violations qui nous ont été faites en 2021. C'était 3 000 en 2020 et 2 300 en 2019. Donc il y a une vraie prise de conscience.
Et nous avons beaucoup de plaintes sur le télétravail. Par exemple, concrètement, un employeur peut-il obliger un salarié à laisser sa caméra ouverte en permanence à l'occasion d'une visioconférence ? La réponse est non.

Références

L'équipe

Eleonora Farade
Collaboration
Nicolas Pommé
Collaboration
Thomas Cluzel
Journaliste