Le ministre de la santé François Braun devant l'Assemblée Nationale. Il a annoncé la création d'un nouveau Conseil scientifique ©AFP - BERTRAND GUAY
Le ministre de la santé François Braun devant l'Assemblée Nationale. Il a annoncé la création d'un nouveau Conseil scientifique ©AFP - BERTRAND GUAY
Le ministre de la santé François Braun devant l'Assemblée Nationale. Il a annoncé la création d'un nouveau Conseil scientifique ©AFP - BERTRAND GUAY
Publicité
Résumé

Dans le marathon parlementaire de cet été, un point final a été posé au projet de loi sanitaire. Le texte prévoit l’abrogation expresse des mesures d'exception autour du Covid-19. En parallèle, le ministre de la Santé annonce la création d'un nouveau Conseil scientifique

En savoir plus

Le Parlement a adopté définitivement par un ultime vote du Sénat, un projet de loi qui met explicitement fin le 1er août au pass sanitaire et autres mesures d'exception contre le Covid-19, mais prévoit la possibilité d'un test obligatoire aux frontières. Premier projet de loi validé sous la nouvelle législature, ce texte avait été voté une dernière fois lundi par l'Assemblée nationale, dans sa version issue du Sénat ensuite approuvée en commission mixte députés-sénateurs. Il porte la marque de la nouvelle configuration parlementaire qui oblige le gouvernement à rechercher des accords au-delà de la majorité présidentielle, en particulier avec Les Républicains, premier groupe du Sénat.

Les détails du projet de loi sanitaire par Claire Flochel

1 min

Dans le reste de l'actualité

Les élus du Palais Bourbon ont également adopté en première lecture, non sans mal, le projet de loi de finances rectifiées pour 2022. Le texte prévoit notamment la suppression de la redevance audiovisuelle et des aides pour la fourniture en carburant. La soirée a aussi été ponctuée par la désignation de six nouveaux députés titulaires à la Cour de Justice de la République. Ils vont rejoindre les six sénateurs dors et déjà titulaires de cette institution qui juge les ministres pénalement responsables d'actes accomplis dans l'exercice de leur fonction. La grande nouveauté c'est qu'une députée Insoumise et un autre du Rassemblement National ont été élus.

Publicité

Le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane entame sa première visite dans l'Union européenne depuis l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Il est actuellement en Grèce puis il est attendu en France selon l'agence officiel du Royaume. "MBS" dont la responsabilité dans le meurtre de Djamal Khashoggi avait été soulevée par les services de renseignements américain, était jusqu'alors ostracisé par les dirigeants occidentaux. Mais avec la guerre en Ukraine, la hausse du prix du carburant et la course nucléaire en Iran, l'Arabie Saoudite s'est replacée en acteur clé de la géopolitique internationale.

Au Royaume-Uni, faute d'avoir obtenu gain de cause après trois jours d'une grève historique fin juin, le syndicat du rail RMT a appelé à un nouveau débrayage aujourd'hui. Seul 20% du trafic est assuré. Les cheminots réclament des hausses de salaire et l’amélioration de leurs conditions de travail. Les revendications sont entrain de s'étendre à d'autres secteurs et avec l'inflation galopante le climat social devient de plus en plus tendu.

C'est une des conséquences du conflit entre la Russie et les occidentaux. Moscou a annoncé son intention de quitter la Station Spatiale Internationale après 2024. L'ISS est un modèle de coopération internationale réunissant l'Europe, le Japon, les Etats-Unis et donc la Russie. Chaque partenaire est indispensable et la Russie joue un rôle clé dans le maintien en orbite de la station. Ce retrait russe risque de menacer la survie d'un projet de cette envergure internationale.

Références

L'équipe

Eleonora Farade
Collaboration
Nicolas Pommé
Collaboration
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Journaliste