Plus de 48 millions de Français sont appelés aux urnes pour ce second tour où la coalition présidentielle espère décrocher une nouvelle majorité absolue ©Maxppp - Stéphanie Para (PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP)
Plus de 48 millions de Français sont appelés aux urnes pour ce second tour où la coalition présidentielle espère décrocher une nouvelle majorité absolue ©Maxppp - Stéphanie Para (PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP)
Plus de 48 millions de Français sont appelés aux urnes pour ce second tour où la coalition présidentielle espère décrocher une nouvelle majorité absolue ©Maxppp - Stéphanie Para (PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP)
Publicité
Résumé

On la craignait encore plus basse qu'il y a une semaine, mais la participation au second tour des législatives se maintient à midi, 18,99%. C'est même un peu plus élevée que dimanche dernier.

En savoir plus

18,99 %. C'est le taux de participation enregistré à midi, pour le second tour des législatives. Plus de 48 millions de Français de métropole sont appelés aux urnes, pour choisir dans la plupart des cas entre le candidat de la Nupes et celui du camp présidentiel. 18,99%, c'est un peu plus qu'au 1er tour. Même si ce taux reste très bas, ce n'est pas - à l'heure qu'il est - l'abstention record que l'on craignait.

Les autres titres du journal

Coup de froid sur les relations entre la France et la Russie, après la visite d'Emmanuel Macron à Kiev, le conseiller culturel de l'ambassade à Moscou doit quitter le pays avant le 17 juillet.

Publicité

En Colombie, les autorités craignent des violences pendant et après le second tour de la présidentielle qui se déroule aujourd'hui.

L'invité du journal

Avis de tempête sur l'aérien pour cet été. Si vous prenez l'avion, préparez vous à de nombreuses perturbations. La reprise post-pandémie est plus difficile que prévue. Le secteur fait face à une série de grèves et de mobilisations du personnel, alors que le nombre de passagers explose pour la saison. Les aéroports belges s'attendent à une semaine très perturbée. Certains, au Royaume-Uni ou aux Pays-Bas ont même décidé de limiter le nombre de vols quotidiens. Situation qui risque d'animer le Sommet mondial du transport aérien qui commence aujourd'hui au Qatar. On en parle avec le vice-président du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) d'Air France, Guillaume Schmid.

Guillaume Schmid : "Les façons actuelles de voyager vont être remises en cause"

5 min