Le début d’une ère du changement ?
Le début d’une ère du changement ? ©AFP - BEHROUZ MEHRI
Le début d’une ère du changement ? ©AFP - BEHROUZ MEHRI
Le début d’une ère du changement ? ©AFP - BEHROUZ MEHRI
Publicité

Après trois mois de manifestations et de répression en Iran, et des centaines de morts, le procureur général du pays annonce "l'abolition de la police des mœurs". Une mesure supposée calmer la colère de la population.

Avec

En Iran, le procureur général a annoncé, hier soir, l'abolition de la police des mœurs. Une police créée sous le président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad (2005-2013) pour "répandre la culture de la décence et du hijab" et qui avait commencé ses patrouilles en 2006.

C'est une nouvelle qui intervient après trois mois de contestation et de manifestations, et des centaines de morts. À l'origine de ce mouvement : la mort de Mahsa Amini, jeune Kurde iranienne de 22 ans, décédée en détention, trois jours après son arrestation par la police des mœurs, en septembre dernier. Cette abolition annoncée est un possible premier signe d'une réforme d'un régime contraint de "lâcher du lest" face aux manifestations qui se poursuivent.

Publicité
Affaires étrangères
58 min
À réécouter : Iran : les révoltes contre le régime sont-elles en passe de devenir une révolution ?
Les Matins
1h 45
Journal de 22h
15 min

Les autres titres du journal

En Suède, le groupe H&M dans la tourmente. Après une enquête pointant du doigt la pollution des eaux au Bangladesh, le groupe annonce la suppression de 1 500 emplois.

Après l'hôpital de Corbeil-Essonnes en août, c'est une nouvelle cyberattaque d'un hôpital, cette fois-ci dans les Yvelines, dans le centre hospitalier de Versailles. Des mesures ont été prises, on y reviendra dans le détail.

À Montreuil, le salon du livre jeunesse devient cette année le point de rencontre "in real life" d’une communauté virtuelle : les "booktokeurs".

Plus de 78 millions d'euros de promesses de dons ! Voilà le joli score atteint cette nuit par le Téléthon, après 30 heures de programme. C'est un niveau supérieur à 2021, et ces fonds vont pouvoir contribuer à la lutte contre les maladies rares. Laurence Tiennot-Herment, la présidente d'AMF-Téléthon, était notre invité.

Laurence Tiennot-Herment, présidente d'AMF-Téléthon : "On tient nos promesses depuis 35 ans"

4 min

L'équipe