Les portraits des lycéennes séquestrées ont été placardés à Lagos, au Nigeria, 5 ans après leur enlèvement à Chibok par Boko Haram.
Les portraits des lycéennes séquestrées ont été placardés à Lagos, au Nigeria, 5 ans après leur enlèvement à Chibok par Boko Haram.
Les portraits des lycéennes séquestrées ont été placardés à Lagos, au Nigeria, 5 ans après leur enlèvement à Chibok par Boko Haram. ©AFP - PIUS UTOMI EKPEI / AFP
Les portraits des lycéennes séquestrées ont été placardés à Lagos, au Nigeria, 5 ans après leur enlèvement à Chibok par Boko Haram. ©AFP - PIUS UTOMI EKPEI / AFP
Les portraits des lycéennes séquestrées ont été placardés à Lagos, au Nigeria, 5 ans après leur enlèvement à Chibok par Boko Haram. ©AFP - PIUS UTOMI EKPEI / AFP
Publicité
Résumé

Cinq ans après l'enlèvement de près de 300 lycéennes à Chibok, au Nigeria, par les islamistes de Boko Haram, 112 d'entre elles sont toujours portées disparues.

En savoir plus

Cinq ans jour pour jour après l'enlèvement de près de 300 lycéennes au Nigeria par Boko Haram, 112 d'entre elles sont toujours séquestrées, avec une mobilisation internationale en baisse dans la lutte contre le groupe terroriste. Thomas Hofnung est spécialiste de l'Afrique et chef de la rubrique International du site The Conversation, selon lui la mobilisation internationale baisse car la menace n'est pas globale. 

Journée de vote aujourd'hui en Finlande : les Finlandais élisent leurs députés et donc leur gouvernement, sur fond d'austérité et de montée de l'extrême droite.  

Publicité

Nous entendrons aussi Raphaël Glucksmann, tête de liste de son mouvement Place Publique pour les européennes, et dont près de la moitié des fondateurs ont quitté le navire. Invité d'Europe 1 Cnews et Les Echos ce matin, Raphaël Glucksmann dit assumer sa mauvaise position dans les sondages.   

Enfin la face cachée du globe avec cette semaine l'ancien directeur de l'Institut culturel français de Naplouse.