Les dirigeants mondiaux réunis pour la photo de famille officielle le premier jour du sommet du G20, le 30 octobre 2021.
Les dirigeants mondiaux réunis pour la photo de famille officielle le premier jour du sommet du G20, le 30 octobre 2021. ©AFP - Ludovic Marin
Les dirigeants mondiaux réunis pour la photo de famille officielle le premier jour du sommet du G20, le 30 octobre 2021. ©AFP - Ludovic Marin
Les dirigeants mondiaux réunis pour la photo de famille officielle le premier jour du sommet du G20, le 30 octobre 2021. ©AFP - Ludovic Marin
Publicité

Les dirigeants des vingt pays les plus riches sont réunis depuis ce samedi 30 octobre dans la capitale italienne. Au menu des discussions, la santé, la relance économique mais aussi la question du climat.

Gestion de la pandémie, crise économique, mais aussi et surtout le dérèglement climatique : à la veille de la COP 26 de Glasgow, c'est un week-end chargé qui attend à Rome les dirigeants du G20.  

Les chefs d'Etat et de gouvernement des vingt pays les plus riches du monde promettent notamment d'intensifier leurs efforts pour limiter à 1,5°C le réchauffement climatique.

Publicité

Les autres titres de ce journal

Un million de personnes attendues aujourd'hui  dans les manifestations au Soudan : malgré la répression qui a fait au moins neuf morts depuis lundi, la mobilisation ne faiblit pas contre le coup d'Etat militaire.

Nouveau coup de froid entre le Liban et les pays du Golfe, Arabie saoudite en tête : Riyad rappelle son ambassadeur à Beyrouth et somme le représentant du Liban dans le royaume de partir dans les 48 heures. Le régime interdit également toutes les importations en provenance du Liban. Ce sont les conséquences d'une nouvelle escalade des tensions entre les deux pays suite aux propos d'un ministre libanais contre la guerre au Yémen, dans lequel est engagé Riyad.

En France, qui pour surveiller, encadrer et éveiller les enfants dans les centres de loisirs et les colonies de vacances ? Face à la pénurie d'animateurs, qui touche le pays depuis plusieurs mois, le secrétariat d'Etat à la jeunesse va verser une aide de 200 euros pour passer le Bafa, le brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur. Elle sera versée en 2022, sous conditions de ressources, pour financer la formation de 20.000 jeunes. Retrouvez dans ce journal les explications de Lou Momège.

Et la bulle économique de ce samedi 30 octobre, signée Anne-Laure Chouin : la Cop 26 démarre demain à Glasgow, en Ecosse, l'occasion de s'intéresser à la façon dont l'agriculture pourrait capter du carbone et participer à la réduction des gaz à effet de serre.