Cette photo prise le 1er octobre 2022 montre le personnel de sécurité (en bas) sur le terrain après un match de football entre Arema FC et Persebaya Surabaya.
Cette photo prise le 1er octobre 2022 montre le personnel de sécurité (en bas) sur le terrain après un match de football entre Arema FC et Persebaya Surabaya. ©AFP - STR / AFP
Cette photo prise le 1er octobre 2022 montre le personnel de sécurité (en bas) sur le terrain après un match de football entre Arema FC et Persebaya Surabaya. ©AFP - STR / AFP
Cette photo prise le 1er octobre 2022 montre le personnel de sécurité (en bas) sur le terrain après un match de football entre Arema FC et Persebaya Surabaya. ©AFP - STR / AFP
Publicité

En Indonésie, un drame immense pour le monde du sport : plus de 170 personnes sont mortes dans un stade après un mouvement de panique.

"Une tragédie au-delà de l'imaginable" selon le président de la Fédération internationale de football (Fifa) après le drame dans un stade en Indonésie. Au moins 174 personnes ont été tuées, dont un enfant de 5 ans. Les supporters de l'équipe perdante ont envahi le terrain à Malang, dans l'est de Java, hier soir pour exprimer leur colère et les forces de sécurité ont utilisé du gaz lacrymogène pour tenter de disperser la foule, ce qui a provoqué une bousculade et des cas d'asphyxie. Le président Indonésien a présenté ses condoléances à la nation et lancé une enquête pour déterminer les responsabilités.

Les autres titres

Depuis le coup d'Etat de vendredi, la situation est tendue au Burkina Faso. À Ouagadougou, des grenades de gaz lacrymogène ont été tirées aujourd'hui à l'intérieur de l’ambassade de France pour disperser des manifestants.

Publicité

C'est un jour historique pour le Brésil : 156 millions de personnes sont appelées aux urnes aujourd'hui pour une présidentielle sous haute tension.

Ce week-end a été marqué par le Congrès des états généraux des maires ruraux, Il a débuté le 30 septembre dernier, et se termine aujourd'hui. Plusieurs problématiques touchent les communes rurales, à commencer par la hausse des prix de l'énergie. Le manque de médecins généralistes est quant à lui, toujours un enjeu majeur pour les maires ruraux depuis plusieurs années. Notre invité est Michel Fournier, président de l'association des maires ruraux.