. ©Getty - Sean Gladwell
. ©Getty - Sean Gladwell
. ©Getty - Sean Gladwell
Publicité
Résumé

Les attaques contre la liberté d’expression, associées au flux de mésinformation n’ont cessé de déferler sur le monde pendant la crise sanitaire. C'est ce qui ressort d'un rapport publié ce matin par Amnesty International.

avec :

Olivier Erard (directeur du Syndicat Mixte du Mont d’Or dans la station de Métabief dans le Jura).

En savoir plus

Après les atteintes physiques comme les ravages psychologiques, après la récession économique doublée d'une détresse sociale, voilà qu'à la déjà trop longue liste des dégâts causés par le désordre mondial de la pandémie, il convient d'ajouter ce matin une nouvelle conséquence collatérale : une attaque sans précédent sur la liberté d'expression. C'est du moins ce qui ressort d'un rapport publié aujourd'hui par Amnesty International, duquel il ressort que de très nombreux gouvernements à travers le monde auront profité de cette crise sanitaire historique pour mettre en place des mesures répressives destinées à réduire au silence toute voix critique.  

Qu'il s'agisse de la censure des réseaux sociaux ou de la fermeture d'organes de presse, ce rapport pointe une offensive majeure avec un impact tout aussi dévastateur sur la capacité des citoyens à accéder à des informations vitales sur la manière de réagir face au Covid-19.

Publicité

Les autres titres de l'actualité

La Commission européenne lance à partir d'aujourd'hui une consultation publique sur une simplification de ses règles budgétaires, lesquelles apparaissent souvent incompatibles avec le monde post-pandémie.   

Le Premier ministre polonais a dénoncé à Strasbourg un "chantage" de l'UE envers son pays sur la primauté du droit européen, alors que le plan de relance de Varsovie est gelé par Bruxelles.

La Chine, premier pollueur mondial est en passe d'augmenter de près de 6% sa production de charbon. En cause : des pénuries d'électricité. Voilà plusieurs semaines que le géant asiatique fait face à des coupures qui perturbent sa production industrielle.   

Journée spéciale sur France Culture : "la montagne face au changement climatique".

Invité de la rédaction : Olivier Erard, directeur du Syndicat Mixte du Mont d’Or dans la station de Métabief dans le Jura.

Olivier Erard : "On se donne une obligation de moyens, pour réfléchir à faire émerger autre chose qui puisse, à terme, remplacer le ski alpin."

6 min

La neige de culture nous a sauvé, c’est une réalité. Nous, on l’a fait de façon écolo, j’en suis convaincu. Ça nous donne 10-15 ans, ça nous donne ces années supplémentaires. Si on l’avait pas fait, on n’aurait pas résisté aux hivers 2015-2016 et 2016-2017 et toute l’économie touristique du territoire ce serait effondrée. L’investissement a été plus qu’indispensable et pertinent, il est amorti aujourd’hui. Cela nous permet d’entrevoir l’avenir avec sérénité. L’anticipation d’une fin « potentielle » en 2030-2035, nous oblige aujourd’hui à revoir notre façon d’investir sur le ski alpin et à dire : il faut investir de façon raisonnée dans la maintenance. Donc à ne plus investir sur des remontées mécaniques et finalement, c’est là qu’on a fait notre deuil.

58 min

Edita Gruberova naviguait entre les répertoires avec une aisance exceptionnelle. La célèbre chanteuse lyrique est décédée hier à l'âge de 74 ans.

Références

L'équipe

Eleonora Farade
Collaboration
Nicolas Pommé
Collaboration
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Journaliste