.
.
. ©/Radio France - Morgane Heuclin-Reffait
. ©/Radio France - Morgane Heuclin-Reffait
. ©/Radio France - Morgane Heuclin-Reffait
Publicité
Résumé

À l'école, le protocole sanitaire change peu mais les aménagements ont du mal à convaincre les syndicats. Comment tenir la continuité pédagogique alors qu'un quart des enseignants risque d'être à l'isolement ?

avec :

Patrice Geoffron (professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine, directeur de l’équipe Energie Climat.).

En savoir plus

Ce qui pourra se passer en 2022 est fonction de l'évolution de la crise sanitaire et bien malin qui peut prédire les prochaines vagues. Mais de fait, on a observé en 2021 une reprise économique. ests en quatre jours s'il y a un cas positif dans la classe. Les parents se verront remettre des autotests pour leur enfants le retour à l'école se fera sur présentation d'un résultat négatif. Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer l'a répété ce matin, la fermeture des écoles ne peut être qu'un ultime recours. Mais entre fermeture de classes et potentielle explosion du nombre d'enseignants malades, la continuité pédagogique est un défi auquel les enseignants croient assez peu.

Les règles d'isolement des cas positifs ou contacts ont également changé pour les salariés positifs au Covid-19 et les cas contacts  Elles varient selon votre degré de vaccination. À l'école comme pour le travail, les autotests ont pris une importance considérable en quelques jours. Le gouvernement s'appuie sur eux mais encore faut-il pouvoir les distribuer.

Publicité

Les autres titres du journal

Ce qui devrait être un événement majeur pour Pékin, première ville au monde à accueillir à la fois les jeux d’été, en 2008, et les jeux d’Hiver s’annonce très compliqué à organiser en raison de la pandémie qui reprend en Chine et les craintes d’une vague Omicron. La Chine promet donc des restrictions sanitaires exceptionnelles.

Au Soudan, le Premier ministre Abdallah Hamdok démissionne  après un nouveau weekend meurtrier dans le pays. Depuis le 25 octobre, date du putsch de l'armée, 57 manifestants ont été tués et des centaines d'autres blessés. Hier, le Premier ministre, visage civil de la transition démocratique, a expliqué avoir échoué. Il était resté dans ses fonctions aux côtés de militaires   mais il s'agissait d'un faux semblant.

En savoir plus : Soudan : démission d'Abdallah Hamdok, symbole d'une révolution empêchée

Où va la Tunisie ? L'ancien ministre de la Justice, homme fort du parti islamiste Enahadda, Noureddine Bhiri, est arrêté, et hospitalisé depuis vendredi. Le motif de l'interpellation n'est pas connu. Il "est vivant et lucide, (il) est pris en charge dans une chambre individuelle, au service cardiologie de l’hôpital" selon une délégation de 5 personnes, dont deux du haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme qui a pu lui rendre visite à l’hôpital de Bizerte. Mais Noureddhine Bihri refuse alimentation et médicament.

Il y a quelques jours une grande enseigne suédoise de meubles en kit annonçait qu'elle augmentait ses prix de 9%, pour cause de forte augmentation des prix des matières premières et du coût du transport. On pourrait multiplier les exemples jusqu'à la galette des rois que vous avez peut-être acheté. L'année 2021 a vu l’explosion des cours des matières premières, alimentaire ou énergétique, le blé et le café aussi bien que le gaz et l'électricité. La tendance pourrait se poursuivre en 2022. Invité de notre journal : Patrice Geoffron, professeur de Sciences Economiques et Directeur du CGEMP, le Centre de Géopolitique de l’énergie et des matières premières de l’Université Paris Dauphine.

"Il faut être évidemment très très prudent parce que les économistes ont appris à parler sous la haute autorité des médecins. Et on peut espérer que ces questions, aussi de transition, vont s'inviter dans la campagne présidentielle."

7 min

Ce qui pourrait se passer en 2022 est fonction de l'évolution de la crise sanitaire et bien malin qui peut prédire les prochaines vagues. Mais de fait, on a observé en 2021 une reprise économique très très forte avec schématiquement ce que l'on peut appeler des goulots d'étranglement. Notamment des matières premières, avec  un front très large de matériaux ferreux, des denrées alimentaires et évidemment des matières fossiles. Il y a une caractéristique commune : beaucoup de ces éléments doivent être transportés et il y a un premier problème dans la capacité à répondre à la demande.