Hadi Matar, l'assaillant de Salman Rushdie, est Américain et originaire du Liban. ©AFP - Mahmoud ZAYYAT
Hadi Matar, l'assaillant de Salman Rushdie, est Américain et originaire du Liban. ©AFP - Mahmoud ZAYYAT
Hadi Matar, l'assaillant de Salman Rushdie, est Américain et originaire du Liban. ©AFP - Mahmoud ZAYYAT
Publicité
Résumé

Hadi Matar, l'assaillant de Salman Rushdie, a été présenté à un juge de l'Etat de New York samedi 13 août, devant lequel il a plaidé "non coupable".

En savoir plus

L'agresseur de Salman Rushdie, un jeune Américain d'origine libanaise, a été présenté à un juge de l'Etat de New York devant lequel il a plaidé "non coupable", alors qu'il est poursuivi pour tentative de meurtre. Après son agression vendredi 12 août, l'écrivain Salman Rushdie est toujours sous assistance respiratoire. Il a pu prononcer quelques mots, mais son état de santé reste préoccupant.

Les autres titres du journal

Pendant que la contre-offensive ukrainienne s'organise dans le sud du pays, la Russie et l'Ukraine s'accusent mutuellement de tirer sur la centrale nucléaire de Zaporijia. La plus grande centrale d'Europe est actuellement aux mains de Moscou.

Publicité

Les rotations de la Minusma, une mission de l'ONU pour le maintien de la paix au Mali, ont repris hier. Bamako les avait pourtant suspendues il y a un mois, dans un contexte de tension avec les Nations unies. Une situation sur laquelle alerte Niagalé Bagayoko, docteure en sciences politique et présidente de l’African Security Sector.

Niagalé Bagayoko : "Il y a un changement historique du type de partenariat que le Mali a choisi de développer"

5 min