Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire ©AFP - THOMAS COEX / POOL / AFP
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire ©AFP - THOMAS COEX / POOL / AFP
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire ©AFP - THOMAS COEX / POOL / AFP
Publicité
Résumé

Un demi-million d'emplois ont été détruits en France au premier trimestre, selon les chiffres publiés ce matin par l'Insee.

En savoir plus

Après le déjà sombre horizon tracé hier par l'OCDE, tablant sur une récession brutale en France avec la contraction du PIB la plus importante au monde, voilà que les chiffres publiés ce matin par l'Insee viennent, eux, dresser la liste des premières victimes : un demi-million d'emplois détruits au premier trimestre sur fond de crise sanitaire. Ou quand l'emploi salarié revient à son plus bas niveau depuis 2017. Dès hier, précisant vivre "au rythme des annonces de faillites et de licenciements", le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait lui-même évoqué un "choc considérable". Et de fait, cette nouvelle estimation est encore plus mauvaise que celle provisoire, publiée il y a tout juste un mois. En cause notamment, le recul historique de l'emploi intérimaire.

Les autres titres de l'actualité

Après que le gouvernement eut échoué, en début de semaine, à calmer la polémique qui enfle sur les violences policières, le ministre de l'Intérieur reçoit à partir d'aujourd'hui et jusqu'à demain tous les syndicats.  

Publicité

Face aux critiques, l’exécutif a annoncé qu’un nouveau projet de décret sur les violences conjugales allait être soumis à la fin du mois.

Les militaires français de l’opération Barkhane multiplient, avec succès, les coups de force contre la nébuleuse jihadiste dans la bande sahélo-saharienne.

Les autorités de l'Etat de Washington ont annoncé une nouvelle enquête sur la mort d'un homme noir lors de son arrestation par la police en mars dernier, alors qu'il se plaignait d'être asphyxié.

Sous la pression des associations qui luttent contre les violences policières et le racisme, Amazon a interdit hier aux policiers américains d’utiliser sa technologie de reconnaissance faciale.  

L'invité politique de la rédaction : Stanislas Guérini, chef du parti présidentiel LREM.

Stanislas Guérini : " Dimanche le Président de la république va donner du sens et une perspective."

6 min

Stanislas Guerini, député de Paris La République en Marche
Stanislas Guerini, député de Paris La République en Marche
© Radio France - Nathalie Lopes
Références

L'équipe

Nicolas Pommé
Collaboration
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Journaliste
Mathieu Laurent
Journaliste