Le président français Emmanuel Macron assiste à la conférence des donateurs du Liban, réunissant des représentants en ligne d'institutions internationales et de chefs d'État, un an après l'explosion du port de Beyrouth, le 04 Août 2021.
Le président français Emmanuel Macron assiste à la conférence des donateurs du Liban, réunissant des représentants en ligne d'institutions internationales et de chefs d'État, un an après l'explosion du port de Beyrouth, le 04 Août 2021.  ©AFP - Christophe SIMON
Le président français Emmanuel Macron assiste à la conférence des donateurs du Liban, réunissant des représentants en ligne d'institutions internationales et de chefs d'État, un an après l'explosion du port de Beyrouth, le 04 Août 2021. ©AFP - Christophe SIMON
Le président français Emmanuel Macron assiste à la conférence des donateurs du Liban, réunissant des représentants en ligne d'institutions internationales et de chefs d'État, un an après l'explosion du port de Beyrouth, le 04 Août 2021. ©AFP - Christophe SIMON
Publicité

La communauté internationale au chevet du Liban, un an après l'explosion du port de Beyrouth. Une conférence organisée par la France et l'ONU veut faire jouer à nouveau la solidarité mondiale tandis que sur place, la vie au milieu des ruines peine à reprendre.

Une conférence pour tenter d'alléger les maux du Liban : telle est l'ambition de cette réunion internationale ouverte ce mercredi 4 août sous l'égide de la France et de l'ONU, un an jour pour jour après l'explosion meurtrière du port de Beyrouth. Le Liban traverse l'une des pires crises économiques de son histoire : c'est cette urgence à laquelle souhaite d'abord répondre la conférence, sans oublier de faire pression sur les responsables de l'impasse politique.

31 min

Les autres titres du journal

Le procès d'une figure de l'opposition au président biélorusse vient de s'ouvrir.  Maria Kolesnikova risque jusqu'à douze ans de prison. 

Publicité
8 min

La Grèce s'enflamme, Athènes tousse. Les habitants de la capitale sont invités à se calfeutrer chez eux pour se protéger des incendies.

Pass sanitaire à l'hôpital : "une usine à gaz" déplore ce matin Philippe Juvin, médecin et candidat à une primaire à droite.

Une décision de justice rebat les cartes de la répartition des quotas de pêche en France : l'impact écologique devra être être pris en compte.