Laurent Wauquiez (LR) à sa sortie de l'hôtel Matignon, lundi 3 décembre ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Laurent Wauquiez (LR) à sa sortie de l'hôtel Matignon, lundi 3 décembre ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Laurent Wauquiez (LR) à sa sortie de l'hôtel Matignon, lundi 3 décembre ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Publicité
Résumé

Les consultations politiques s'enchaînent toute la journée à Matignon.

avec :

Loïc Travers (secrétaire national du syndicat de police Alliance, chargé de l’Île-de-France).

En savoir plus

La France dans l'attente des premières réponses politiques aux gilets jaunes. Elles vont arriver, promet le gouvernement : "pas question de mettre la poussière sous le tapis", explique le porte parole Benjamin Griveaux.

Pour déminer le terrain, Matignon consulte, toute la journée, les chefs de partis d'opposition, et les "gilets jaunes", et Bruno Le Maire laisse entrevoir de son côté l'accélération de la baisse de la fiscalité.

Publicité

Dans ce journal : commentaires et analyses, pour tenter de comprendre une situation toujours très tendue. De nombreux barrages, et blocages sont toujours signalés, un peu partout en France. 11 dépôts majeurs de carburant sont bloqués, et plusieurs dizaines de stations essence sont en rupture de stock, d'après Total.

La réponse devra être politique, sociale, et également sécuritaire. Après le déchaînement de violence d'il y a 48 heures, nous verrons s'il existe une solution pour faire en sorte que le plus gros des troubles soit derrière nous.

Notre invité : Loïc Travers, du syndicat de policier Alliance.

Loïc Travers, le secrétaire national adjoint Île-de-France du syndicat de police Alliance, le 3 décembre 2018
Loïc Travers, le secrétaire national adjoint Île-de-France du syndicat de police Alliance, le 3 décembre 2018
© Radio France - Nathalie Lopes

Les autres titres de ce journal

A l'étranger, nous irons en Andalousie, où l'extrême droite fait une entrée fracassante au parlement régional. Infligeant du même coup une claque à la gauche. Marie-Hélène Ballestero nous attend en direct de Madrid.

Et puis l'ouverture de la COP 24 : en matière climatique, "le monde ne va pas du tout dans la bonne direction, explique ce matin, depuis Katowice, en Pologne, Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU.

Références

L'équipe

Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Journaliste
Mathieu Laurent
Journaliste