Une manifestation à Téhéran après la mort du général Soleimani.
Une manifestation à Téhéran après la mort du général Soleimani.
Une manifestation à Téhéran après la mort du général Soleimani. ©AFP - ATTA KENARE
Une manifestation à Téhéran après la mort du général Soleimani. ©AFP - ATTA KENARE
Une manifestation à Téhéran après la mort du général Soleimani. ©AFP - ATTA KENARE
Publicité
Résumé

Cette édition est largement consacrée au raid aérien américain qui a tué à Bagdad un puissant général iranien, connu pour être l'un des architectes de la diplomatie de Téhéran. Cette décision unilatérale de Donald Trump a attisé les tensions dans une région où la situation est déjà explosive.

avec :

Frédéric Encel (Docteur HDR en géopolitique, professeur à l'ESG Management School et maître de conférences à Sciences-Po Paris).

En savoir plus

Quelles seront les conséquences de l'attaque américaine menée cette nuit en Irak ? La mort du général iranien Soleimani, tué dans un raid aérien sur ordre de Donald Trump avive les craintes d'un conflit ouvert entre Washington et l'Iran. Cette attaque a tué, en tout, huit personnes. Elle visait en particulier l'un des hommes clés du régime iranien, une des figures des gardiens de la Révolution. Dans ce journal, nous ferons son portrait avec Claude Guibal. 

A Téhéran, le guide suprême iranien promet une "vengeance" contre "les criminels", auteurs de ce raid aérien nous dira en Iran notre correspondant Siavosh Ghazi. 

Publicité
5 min

Cet événement pourrait embraser une région où la situation est déjà explosive. 

Analyse de la situation, entre l’Iran, l’Irak et le Liban, alors qu’Israël redoute des représailles de la République islamique ou de ses alliés dans la région, comme le Hezbollah libanais ou Hamas et le Djihad islamique à Gaza.

Une attaque décidée par Donald Trump sans l'aval du Congrès.

Le Pentagone a rapidement confirmé la mort du général Soleimani, dans un communiqué, précisant que "Cette frappe était destinée à dissuader l'Iran de tout projet d'attaque". Analyse à suivre depuis Washington avec notre notre correspondant Grégory Philipps. 

L’invité de ce journal est Frédéric Encel, docteur en géopolitique à l'Université Paris VIII. Il met en perspective les craintes d’une riposte de l’Iran. 

Frédéric Encel : "Je ne crois absolument pas à une véritable guerre"

5 min

Frédéric Encel, le 9 mai 2018
Frédéric Encel, le 9 mai 2018
© Radio France - Nathalie Lopes

Les autres titres de l'actualité 

Les professions libérales appelées à la grève aujourd’hui contre la réforme des retraites. Edouard Philippe a réuni ses ministres pour tenter de mettre en oeuvre le "compromis rapide" demandé par Emmanuel Macron.

Le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire pour "viols commis sur mineur" de moins de 15 ans, dans l’affaire Matzneff, contre l'écrivain de 83 ans, mis en cause pour ses relations avec des mineurs dans un livre de l'éditrice Vanessa Springora.