Une Libanaise qui votait ce dimanche à Beyrouth, avec un drapeau du Hezbollah en arrière-fond ©AFP - ANWAR AMRO
Une Libanaise qui votait ce dimanche à Beyrouth, avec un drapeau du Hezbollah en arrière-fond ©AFP - ANWAR AMRO
Une Libanaise qui votait ce dimanche à Beyrouth, avec un drapeau du Hezbollah en arrière-fond ©AFP - ANWAR AMRO
Publicité
Résumé

Les premières élections législatives au Liban depuis près de dix ans ont peu mobilisé. Mais les premières tendances donne une majorité au parti islamiste chiite, allié à la fois au régime iranien et au pouvoir syrien.

avec :

Marlène Schiappa (Secrétaire d'état chargée de l’Économie sociale et solidaire et de la vie associative).

En savoir plus

Après les premières législatives depuis 2009 au Liban hier, le Hezbollah devrait remporter plus de la moitié des sièges au Parlement.  Un résultat qui, s'il était confirmé, renforcerait politiquement le Hezbollah qui obtiendrait une majorité des 128 sièges du Parlement.   
La correspondance à Beyrouth d'Omar Ouahmane

En Israël, un membre du gouvernement affirme que le score du Hezbollah montre qu'Israël ne devra pas faire de différence entre l'Etat libanais et la milice chiite en cas de guerre.  
Précisions d'Etienne Monin.

Publicité

Les autres titres du journal

Les premières municipales libres de Tunisie marquées par une forte abstention. Un institut de sondage donne le parti islamiste Ennahdha en tête.  
Analyse de Benoît Bouscarel   

Vladimir Poutine réinvesti à la présidence de la Russie pour son quatrième mandat courant jusqu'en 2024. "Je ferai tout pour augmenter la puissance, la prospérité et la gloire de la Russie", déclare-t-il lors d'une cérémonie solennelle au Grand palais du Kremlin.     

© Visactu

Les conflits sociaux en France. Édouard Philippe rencontre tour à tour les syndicats de cheminots aujourd'hui. A sa sortie de Matignon, le secrétaire général de la CGT-Cheminots déclare que le chef du gouvernement n'a fait aucune annonce nouvelle. Et que la grève se poursuivra.
Nous ferons le point avec Hakim Kasmi  

L'action d'Air France-KLM perdait ce matin plus de 13% à la bourse de Paris, après l'annonce de la démission du PDG du groupe vendredi. Hier, le gouvernement avertissait que l'Etat ne viendrait pas à la rescousse du transporteur aérien.  
Analyse de Mathilde Bénézet   

L'invitée de la séquence interview : Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes.

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes, répond à Antoine Mercier et Stéphane Robert

11 min

Références

L'équipe

Antoine Mercier
Journaliste
Martin Desclozeaux
Réalisation
Nathalie Lopes
Réalisation
Yassine Bouzar
Réalisation
Mathieu Laurent
Journaliste