Le couturier d'origine allemande, Karl Lagerfeld
Le couturier d'origine allemande, Karl Lagerfeld ©AFP - PATRICK KOVARIK
Le couturier d'origine allemande, Karl Lagerfeld ©AFP - PATRICK KOVARIK
Le couturier d'origine allemande, Karl Lagerfeld ©AFP - PATRICK KOVARIK
Publicité

Star planétaire de la haute couture, Karl Lagerfeld, le couturier allemand à l'allure de marquis rock n'roll qui avait su réinventer avec brio la maison Chanel est mort à l'âge de 85 ans, d'un cancer du pancréas.

Avec
  • Victor Poirier directeur des publications à l'Institut Montaigne, spécialiste des questions de finances publiques et industrielles

La planète mode a perdu l'une de ses icônes. Karl Lagerfeld, le maître de la haute-couture d'origine allemande, dont la signature visuelle est indissociable du renouveau de Chanel, est mort ce mardi à l'âge 85 ans.

Retour sur la vie et l'oeuvre de Karl Lagerfeld. Par Cécile de Kervasdoué

2 min

© AFP - Sabrina Blanchard, Thomas Saint-Cricq

Les autres titres de l'actualité

Voilà plusieurs jours, déjà, que des suites judiciaires à l'«urgence nationale» décrétée par Donald Trump pour construire un mur à la frontière mexicaine se dessinaient. Et, ironie du sort, c'est donc hier, autrement-dit à l'occasion du "Presidents Day", du nom de ce jour férié décrété en l'honneur des différents présidents des États-Unis, qu'une coalition de 16 Etats américains a décidé de poursuivre l'actuel locataire de la Maison-Blanche, accusé de se servir d’une crise à la frontière comme d’un prétexte, alors même que cette crise n’existe pas.  Cette plainte, déposée devant un tribunal fédéral en Californie, estime surtout que la déclaration d'urgence de Donald Trump contrevient, en réalité, à deux dispositions constitutionnelles : l'une définissant les procédures législatives et l'autre attribuant au Congrès le dernier mot en matière de financement public. Bien entendu, on imagine que Donald Trump savait à quoi s'attendre en prenant sa décision unilatéralement. Et sans doute comptait-il, déjà, au bout d'une possible procédure judiciaire, sur la majorité conservatrice de la Cour suprême pour obtenir gain de cause. Dès-lors, cette initiative a-t-elle une chance d'aboutir ?

Publicité

Même si le Brexit n'est pas la seule cause de leur décision, il l'a bien souvent précipitée. Et c'est ainsi  que de plus en plus d'entreprises japonaises disent aujourd'hui "bye bye" à la Grande-Bretagne. Ce matin, le groupe automobile Honda a secoué à son tour le Royaume-Uni en annonçant la fermeture de son usine, laquelle emploie quelques 3 500 travailleurs dans le Sud de l'Angleterre.   

Tous les grands partis politiques français ont annoncé leur participation ce soir à des manifestations communes contre l'antisémitisme, à l'exception du Rassemblement national de Marine Le Pen, qui prévoit des initiatives distinctes. Quant au président, Emmanuel Macron, il a lui décliné l'invitation du Parti socialiste, à l'origine de cet "appel à l'union". En revanche, le chef de l'Etat ainsi que les présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale se recueilleront cet après-midi au Mémorial de la Shoah.    

François de Rugy, Jean-Michel Blanquer mais aussi Edouard Philippe. Depuis ce matin tous sont invités à participer au "Grand Débathon", sorte de déclinaison du grand débat national organisé par des jeunes youtubeurs.   

L'institut Montaigne et Elabe publient aujourd'hui le "Baromètre des Territoires 2019". Une étude où il apparaît que le bonheur privé et la souffrance sociale cohabitent chez une majorité de Français.  Autre enseignement : la fracture sociale serait plus forte, aujourd'hui, que la fracture territoriale. 

Invité : Victor Poirier, directeur adjoint des études de l'institut Montaigne.