Le premier ministre Edouard Philippe
Le premier ministre Edouard Philippe ©AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Le premier ministre Edouard Philippe ©AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Le premier ministre Edouard Philippe ©AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Publicité

Le Premier ministre, Edouard Philippe, annonce que 300 000 retraités vont bénéficier d'un geste fiscal, destiné à compenser la hausse de la CSG, entrée en vigueur au 1er janvier dernier.

Avec
  • Philippe Gomès Député "UDI Agir et Indépendants" de la Nouvelle Calédonie et fondateur du parti "Calédonie Ensemble"

"Arrêtez d'emmerder les retraités", avait lancé lundi dernier Emmanuel Macron à ses collaborateurs, dans une version, disons plus contemporaine, du "Foutez la paix aux Français", d'un lointain prédécesseur. Et ce matin, joignant le geste au verbe, son Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé que près de 300 000 retraités bénéficieraient d'un geste fiscal pour compenser la hausse de la CSG.   

300 000 sur plus de 14 millions, certains jugerons sans doute que l'effort reste assez modeste. Il n'empêche que ce geste témoigne bien d'une forme d'anxiété par rapport à la colère grandissante des retraités, visiblement de plus en plus déçus de l'action de l'exécutif, alors même qu'ils avaient largement voté pour le chef de l'Etat à la présidentielle.

Publicité

Les autres titres de l'actualité

Pathologies cardiovasculaires, aggravations de maladies chroniques, mais aussi dépression pouvant mener au suicide. Les impacts du chômage sur la santé des demandeurs d'emplois sont "sous-estimés". 

Tandis que 1 900 postes d'enseignants seront créés dans le primaire, quelque 2 600 autres seront, eux, supprimés l'an prochain dans les collèges et lycées publics.  

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a été largement réélu aujourd'hui à la tête de son parti.   

Nouvelle démonstration d'unité entre les deux dirigeants coréens de la péninsule.   

A Salzbourg, les dirigeants européens ont du mal, visiblement, à lancer la dernière ligne droite des négociations du Brexit.    

L'interview politique du jeudi : Philippe Gomès, député "UDI Agir et Indépendants", fondateur du parti "Calédonie Ensemble".  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.