Le chef de file de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon
Le chef de file de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon
Le chef de file de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon ©AFP - LIONEL BONAVENTURE
Le chef de file de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon ©AFP - LIONEL BONAVENTURE
Le chef de file de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon ©AFP - LIONEL BONAVENTURE
Publicité
Résumé

Jean-Luc Mélenchon et cinq de ses proches ont commencé à comparaître ce matin à Bobigny, pour les incidents ayant émaillé la perquisition au siège de LFI en octobre dernier. Un procès sous haute tension maintenu après le rejet d'une demande de renvoi du parquet.

avec :

Jean-Lin Lacapelle (député européen Rassemblement national, vice président du groupe RN au conseil régional d’Île-de-France).

En savoir plus

Jean-Luc Mélenchon est un homme en colère. Et aujourd'hui, peut-être, encore plus qu'à l'habitude. Depuis ce matin, devant le tribunal de Bobigny, le leader de la France Insoumise et ses 5 co-prévenus comparaissent pour actes d'intimidation envers un magistrat et un dépositaire de l'autorité publique, lors de la perquisition menée au siège de son parti l'an dernier. Un procès politique, selon les propres mots de Jean-Luc Melénchon, dans la droite ligne d'une rhétorique antisystème mettant en cause une oligarchie tirant les ficelles.

Les autres titres de l'actualité

L'avenir s'assombrit un peu plus encore pour Aigle Azur.  Hier, ni Air France ni le groupe Dubreuil n'ont déposé d'offre de reprise pour la compagnie aérienne en liquidation judiciaire.    

Publicité

Les personnels d'EDF sont appelés à la grève aujourd'hui par l'ensemble des syndicats contre le projet de scission des activités commerciales et de production de l'entreprise.  

Malgré les promesses de réformes en amont de la Coupe du monde de football de 2022, "des centaines de travailleurs migrants du Qatar attendent toujours en vain d'être rémunérés et indemnisés", d'après de nouvelles recherches rendues publiques aujourd'hui par Amnesty International.

Deux jours après des élections législatives n'ayant pas réussi à départager les deux rivaux, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a pris Israël par surprise aujourd'hui en appelant Benny Gantz à la formation d'un gouvernement d'union nationale.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, en visite hier en Arabie saoudite, a qualifié l'attaque contre des infrastructures pétrolières du royaume d'"acte de guerre", l'attribuant de nouveau à l'Iran, peu après la présentation d'une enquête saoudienne selon laquelle Téhéran a "incontestablement parrainé" l'attaque.

L'invité politique de la rédaction : Jean-Lin Lacapelle, vice-président du groupe Rassemblement National du conseil régional d’Île-de-France.

Jean-Lin Lacapelle : "5 minutes de temps de parole ne suffisent pas à représenter 12 millions d'électeurs"

5 min

 Jean-Lin Lacapelle, vice-président du groupe Rassemblement National du conseil régional d’Île-de-France, le 19 septembre 2019.
Jean-Lin Lacapelle, vice-président du groupe Rassemblement National du conseil régional d’Île-de-France, le 19 septembre 2019.
© Radio France - Nathalie Lopes
Références

L'équipe

Nicolas Pommé
Collaboration
Thomas Cluzel
Journaliste
Mathieu Laurent
Journaliste