©Visactu
©Visactu
©Visactu
Publicité
Résumé

Les chiffres du 1er tour mettent en évidence les fractures françaises : régionale, territoriale et sociologique. Analyse de Frédéric Says. Comment se présentent les 15 jours de campagne et les scrutin du 7 mai ? Précisions d’Antoine Marette. Suivi aussi notamment du positionnement de Marine Le Pen.

avec :

Pierre Rosanvallon (historien, titulaire de la chaire d'Histoire moderne et contemporaine du politique au Collège de France), Denis Jeambar (journaliste, écrivain).

En savoir plus

Écoutez les analyses de Frédéric Says, Denis Jeambar et Pierre Rosanvallon :

Les fractures françaises

6 min

Les titres du secteur bancaire progressent de plus de 8% ce matin à la Bourse de Paris.

Publicité

A Bruxelles, on exprime sa satisfaction et son soulagement.

Correspondance de Quentin Dickinson.

A LIRE Macron et Le Pen qualifiés : les réactions à l'étranger

Marine Le Pen de son côté estime que "Le vieux front républicain tout pourri, essaie de se coaliser autour de M. Macron".

Suivi de Christine Moncla.

A LIRE Exode urbain et inégalités : les cartes du vote FN

Quel avenir pour les partis traditionnels PS et LR, ainsi que pour le mouvement de la France insoumise ?

Chez Les Républicains, l'accord se fait, même si le coeur n'y est pas toujours sur un vote Macron.

Et l'espérance d'un renouveau est reporté, comme au PS pour après le second tour.

Précisions de Ludovic Piedtenu et de Stéphane Robert.

Pour décrypter, nous sommes également en compagnie de notre confrère Denis Jeambar.

Références

L'équipe

Antoine Mercier
Journaliste
Anne Fauquembergue
Journaliste