Le service national universel comprendra une première phase obligatoire d'un mois

France Culture
France Culture
Publicité

Le Premier ministre dévoile les contours du service national universel destiné à renforcer "la cohésion sociale et nationale".

Avec
  • Franck Mermier anthropologue, directeur de recherche au CNRS, spécialiste notamment du Yémen, a dirigé « Yémen : écrire la guerre », ed. Classiques Garnier.

Il sera obligatoire pour une période d'un mois minimum pour les jeunes à partir de 16 ans. 

Précisions de Stéphane Robert  

Publicité

Les autres titres du journal

Le chef de l'Etat signera tout à l'heure publiquement le pacte ferroviaire qui réforme la SNCF. Comme prévu le front syndical a éclaté. La CFDT et l'UNSA suspendent le mouvement. La CGT et Sud-Rail le poursuivent au-delà du 28 juin, avec des arrêts de travail les 6 et 7 juillet. 

Nous ferons le point avec Catherine Petillon.

Débat vif la nuit dernière à l'Assemblée nationale sur la question du rapport de l'Etat et des religions. Des élus LREM, MoDem et socialistes ont tenté en vain de revenir sur le retrait des associations cultuelles du champ des représentants d'intérêts (la liste des lobbies). Une mention qui avait été inscrite dans la loi de transparence de la vie publique, dans le cadre de la loi dite "Sapin II" de 2016. 

Explications de Thiphaine Honoré   

A la veille d'un sommet européen consacré à la crise migratoire, la situation reste tendue au sein de la coalition gouvernementale en Allemagne. Le ministre fédéral de l'Intérieur et chef de la CSU déclare vouloir faute d'accord européen expulser les migrants déjà enregistrés dans un autre pays de l'Union. 

Correspondance de Cyril Sauvageot

En France, la Cimade dénonce un détournement de la lutte antiterroriste pour contrôler l'immigration. Elle affirme que le nombre de migrants refusés aux frontières françaises a bondi depuis 2015.  

Lourdes peines au Maroc pour les meneurs du mouvement de contestation sociale dans le Rif de 2016-2017, condamnés hier soir à Casablanca à des peines allant jusqu'à 20 ans de prison.

Dossier suivi par Clarence Rodriguez   

Et puis la France organise aujourd'hui une conférence humanitaire sur le Yémen, dont nous parlerons avec notre invité : Franck Mermier, chercheur au CNRS, spécialiste du Yémen

L'équipe