Logo de Pôle Emploi
Logo de Pôle Emploi
Logo de Pôle Emploi ©AFP - JOEL SAGET
Logo de Pôle Emploi ©AFP - JOEL SAGET
Logo de Pôle Emploi ©AFP - JOEL SAGET
Publicité
Résumé

Le nombre de chômeurs a diminué l'an dernier pour s'établir à 3,5 millions de personnes. C'est ce qui ressort des derniers chiffres de Pôle emploi publiés ce matin et qui viennent confirmer l'embellie sur le front du chômage observée tout au long de l'année.

avec :

Amélie de Montchalin (Ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires).

En savoir plus

Et de quatre. En baisse continue sur les trois premiers trimestres de l'année 2019, le taux de chômage a enregistré une quatrième baisse d'affilée, deux fois plus importante que celle déjà observée l'année précédente à la même période. Une confirmation, en réalité, davantage qu'une surprise. Et surtout une donnée très attendue, car présentée comme ayant valeur de test quant à la politique économique en cours.  

© Visactu
© Visactu

Les autres titres de l'actualité

La rupture est consommée dans la capitale : en opposant une fin de non recevoir à Emmanuel Macron, qui lui demandait de se ranger derrière le candidat LREM Benjamin Griveaux à la mairie de Paris, Cédric Villani a acté le divorce avec le parti présidentiel.

Publicité

Invitée de la rédaction : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat chargée des Affaires européennes.

Amélie de Montchalin : "On ne signera un accord commercial avec le Royaume-Uni que s’il est équilibré et loyal "

6 min

Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes,  le 27 janvier 2020.
Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes, le 27 janvier 2020.
© Radio France - Nathalie Lopes

Le nombre de faits racistes et xénophobes a très fortement augmenté l'an dernier en France.  Une hausse de plus de 130%. C'est ce qui ressort du bilan du ministère de l'Intérieur rendu public hier.  

La visite ce matin du Premier ministre à Wuhan, où est apparue l'épidémie de coronavirus, illustre l'importance du risque sanitaire en Chine continentale, où le nombre de victimes s'établit désormais à 80 morts.   

Les Péruviens ont durement sanctionné le fujimorisme (principale force politique du pays), lors des législatives organisées hier, au cours desquelles un Parlement atomisé et dominé par les centristes a été élu.

Matteo Salvini a raté son pari hier. Le chef de l'extrême droite italienne a échoué à remporter la région d'Emilie-Romagne. En revanche, la coalition au pouvoir dans la péninsule n'en reste pas moins fragilisée, après une défaite monumentale du Mouvement 5 Etoiles, premier parti au parlement.