Défilé de femmes " Gilets Jaunes " au départ de la Place de la Bastille( Paris) ©AFP - Bertrand Guay
Défilé de femmes " Gilets Jaunes " au départ de la Place de la Bastille( Paris) ©AFP - Bertrand Guay
Défilé de femmes " Gilets Jaunes " au départ de la Place de la Bastille( Paris) ©AFP - Bertrand Guay
Publicité
Résumé

La fronde sociale française s'est installée dans la durée et l'Etat dépositaire de la violence légitime puise invariablement dans un lexique petit format qui va de "séditieux" à "factieux" en passant par "agitateurs". Le député LREM Patrick Vignal parle de "réciprocité du mépris".

En savoir plus

Dans les autres titres de l'actualité 

En République Démocratique du Congo, la Commission Électorale Nationale Indépendante devait communiquer ce dimanche les résultats de la présidentielle du 30 décembre dernier,annonce reportée à la semaine prochaine .Mais l'information est loin d'être partagée faute d'Internet verrouillé (tout comme RFI) par le pouvoir. Correspondance de Goma d'Anthony Fouchard.

L'Afrique au sommaire de la "Face Cachée du Globe "qui fera escale au Burkina Faso et en Afrique du Sud

Publicité