Vue de la capitale iranienne Téhéran ©AFP - ATTA KENARE
Vue de la capitale iranienne Téhéran ©AFP - ATTA KENARE
Vue de la capitale iranienne Téhéran ©AFP - ATTA KENARE
Publicité
Résumé

L'Iran a ordonné hier la restriction de l'accès à l'Internet en prévision des manifestations organisées aujourd'hui, en hommage aux personnes tuées lors des contestations du mois dernier.

En savoir plus

C'était il y a un mois, presque jour pour jour. Après plus de dix jours de black-out imposé par les autorités et avec le rétablissement de l'accès à l'Internet, les Iraniens se réveillaient abasourdis, en découvrant l'ampleur de la sanglante répression des manifestations contre la hausse du prix de l'essence. Un réveil brutal, dès lors que sur les réseaux sociaux, s'affichaient soudain les vidéos des violences, les photos des victimes et les témoignages des familles de défunts. Or voilà qu'hier, l'Etat, réagissant à de nouveaux appels à manifester, ce jeudi, en hommage justement aux personnes tuées lors de cette contestation, a décidé, à nouveau, de restreindre l'accès à l'Internet.

Les autres titres de l'actualité

Les membres du Likoud de Benjamin Netanyahu ont commencé à voter, ce matin, pour désigner leur nouveau chef de file, dans une primaire réclamée par le principal rival du Premier ministre israélien, Gideon Saar, bien déterminé à lui ravir le parti.   

Publicité

Le Burkina Faso de nouveau frappé par l'hydre islamiste.  Hier soir, une dizaine de militaires ont péri dans une embuscade, à une soixantaine de kilomètres du lieu de l'attaque jihadiste perpétrée la veille et qui a fait 42 morts.   

Nouveau débat autour de la question des réfugiés en Allemagne. La veille de Noël, le chef des Verts a réclamé que son pays accueille quelques 4000 enfants mineurs isolés, en déshérence dans un camp pour migrants en Grèce.

Le constructeur allemand BMW fait l'objet d'une enquête du gendarme boursier américain pour manipulation de ses chiffres de ventes de voitures aux Etats-Unis.

En France, la loi d'orientation des mobilité, a été promulguée, ce matin, au journal officiel. Ce texte, adopté le mois dernier par la Parlement, entend améliorer les déplacements au quotidien des Français, tout en intégrant l'enjeu environnemental.  

L'invité politique de la rédaction : Jean Messiha, membre du bureau national du RN, délégué aux études et à l'argumentaire.