France Culture
France Culture
Publicité
Résumé

Dans une interview à Libération, le Premier ministre Edouard Philippe se dit "ouvert" à une hausse des "taxes spécifiques" sur certains biens de luxe, qui vont être exclus en 2018 du champ de l'impôt sur la fortune. Commentaire de Marie Viennot.

avec :

Fernando Carderera Soler (Ambassadeur d'Espagne à Paris).

En savoir plus

Le mystère persiste sur les motivations du tueur de Las Vegas. Sa petite amie, de retour mercredi aux Etats-Unis, est entendue par le FBI pour tenter d'éclaircir le mobile du carnage qui a fait 58 morts et plus de 500 blessés.

Suivi d'Eric Biegala

Publicité

Les dirigeants catalans engagés dans un bras de fer sans précédent avec le gouvernement espagnol. Ils annoncent une proclamation d'indépendance d'ici la fin de la semaine. La justice espagnole lance des poursuites judiciaires contre le chef de la police catalane et des responsables indépendantistes

Correspondance d'Annabelle Grelier

Notre invité : Fernando Carderera Soler, ambassadeur d'Espagne à Paris

Fernando Carderera Soler, Ambassadeur d'Espagne à Paris
Fernando Carderera Soler, Ambassadeur d'Espagne à Paris
© Radio France - Nathalie Lopes

"Catalan ne veut pas dire indépendantiste. La société catalane est une société plurielle. L'indépendantisme est une option minoritaire en Catalogne."

6 min

Pour l'ambassadeur d'Espagne à Paris :

Il y a des dirigeants catalans qui ont agi comme des illuminés, qui ont créé un climat malsain de crispation et qui ont divisé, fracturé la société, comme l'a dit le roi d'Espagne. La situation est d'une gravité extrême puisqu'il s'agit d'un coup d'Etat au ralenti. Il faut être clair. Un coup d'Etat à Barcelone pour prendre le pouvoir et fracturer l'Espagne et pour en finir avec la démocratie espagnole. Et c'est un coup encore plus grave que celui de 1981 puisque ce sont des autorités régionales qui sont en train de jouer le coup d'Etat.

Ecoutez aussi Marti Anglada, Délégué à Paris du gouvernement de Catalogne, qui était notre invité ce lundi, au lendemain du scrutin d'autodétermination.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan attendu à Téhéran au moment où les relations entre l'Iran et la Turquie traversent une embellie due à leur convergeance d'interêt face à la question kurde.

Analyse de Nabila Amel

Suite du procès d'Abdelkader Merah, poursuivi pour complicité des sept assassinats terroristes dans le sud de la France par son frère Mohamed Merah.

Compte rendu d'audience de Florence Sturm

Références

L'équipe

Nathalie Lopes
Production
Yassine Bouzar
Production
Antoine Mercier
Journaliste
Martin Desclozeaux
Collaboration
Anne Fauquembergue
Journaliste