Une salariée dans une entreprise de Mulhouse le 8 juin 2020 ©Maxppp - Thierry Gachon / L'Alsace
Une salariée dans une entreprise de Mulhouse le 8 juin 2020 ©Maxppp - Thierry Gachon / L'Alsace
Une salariée dans une entreprise de Mulhouse le 8 juin 2020 ©Maxppp - Thierry Gachon / L'Alsace
Publicité
Résumé

Un nouveau protocole sanitaire devrait très prochainement s’appliquer dans les entreprises, afin de permettre le retour d'un maximum de salariés au travail.

avec :

Olivier Faure (Député de Seine-et-Marne, Premier secrétaire du Parti socialiste).

En savoir plus

Comment accélérer le retour des Français au travail ? Pour le gouvernement, cela ne pouvait passer que par un allègement du protocole sanitaire en entreprise. Un document du ministère a donc été remis en ce sens aux partenaires sociaux. Document qui doit encore être examiné demain, lors d'une réunion avec le chef de l'Etat, mais dont les principales mesures sont d'ores et déjà connues, au premier rang desquelles l'abandon de la fameuse règle des "4 m² par salarié", de même que la fin programmée du télétravail qui ne devra plus constituer la norme à privilégier. Le port du masque ne sera lui recommandé que si les règles de distanciation ne peuvent être respectées. Quant à l'utilisation des gants, elle est carrément déconseillée. Bref, moins de règles, donc, pour davantage de salariés au bureau.

Les autres titres de l'actualité

Les quatre policiers mis en cause dans la mort de Cédric Chouviat, à la suite d'un contrôle policier début janvier à Paris, "n'ont pas entendu" celui-ci répéter "j'étouffe" au moment de son interpellation. C'est du moins ce qu'on affirmé, ce matin, leurs avocats.

Publicité

Après Renault et Air France c'est au tour de Nokia d'annoncer des suppressions d'emplois, après la crise du coronavirus. D'où de plus en plus de voix qui s'élèvent pour appeler l'Etat à conditionner aujourd'hui son aide aux entreprises à la préservation de l'emploi.  

Une bonne nouvelle pour les consommateurs qui se sentent floués : les négociateurs du Parlement européen et du Conseil sont parvenus à un accord, hier, pour mettre en place des recours collectifs dans toute l'Union européenne.

La Libye au centre d'un conflit décidément toujours plus dangereux entre pouvoirs rivaux d'un côté et leurs parrains internationaux de l'autre.

Aux Etats-Unis, Donald Trump suspend l'entrée de certains travailleurs étrangers malgré l'opposition des entreprises.  

L'invité de la rédaction : Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste, député de Seine-et-Marne.

Olivier Faure : " Je vois un bloc social et écologique qui se forme."

7 min

Références

L'équipe

Nicolas Pommé
Collaboration
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Thomas Cluzel
Journaliste
Mathieu Laurent
Journaliste