France Culture
France Culture
Publicité

A l’issue du second tour, le Front national ne remporte aucune région, alors que le parti de Marine Le Pen était arrivé en tête dans six d'entre elles au premier tour. La gauche ne conserve que cinq régions, tout en évitant une déroute.

**En face, la droite progresse et dirigera désormais sept régions, dont l’Ile-de-France, mais espérait un résultat plus significatif._ _**Le taux de participation a fortement augmenté au second tour : 58,4% contre 49,9% au premier tour.

Régionales : les résultats des listes au second tour
Régionales : les résultats des listes au second tour

« La défaite pour tous » titre ce lundi matin le journal La Croix, tandis que le Figaro propose la synthèse suivante : « La droite l'emporte, la gauche résiste, le FN en échec » . L'Humanité parle de « sursaut citoyen » _du second tour marqué par une hausse record de la participation. Et Le Monde, dans son édition du jour, évoque un  _« sursis républicain ».

Publicité

En termes de régions gagnées, c'est la droite qui l'emporte** . Toutefois, malgré la conquête de l'Ile-de-France par Valérie Pécresse et de Rhône-Alpes-Auvergne par Laurent Wauquiez, la vague bleue n'a pas eu lieu. Le parti d’extrême-droite ne remporte aucune région.

A gauche, le bilan est moins mauvais que redouté : cinq régions conservées (Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Bretagne, Centre, Bourgogne-Franche-Comté) et un barrage efficace face au FN dans les deux régions où la gauche s'est retirée (Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Côte-d’Azur).

Pour le Front national enfin, si l'on peut parler d'échec complet en termes de régions gagnées. Il est clair que le FN progresse nettement en nombre voix et encore plus nettement en nombre de sièges. L’analyse de Benoît Bouscarel :

Écouter

1 min

A droite, après des résultats en demi-teinte, les hostilités ont commencé. Le bureau politique du parti Les Républicains est encore réuni à la mi-journée, à l'heure ou nous parlons. Explications de Stéphane Robert :

Écouter

1 min

La situation de la gauche est aussi délicate. Depuis hier des voix s'élèvent à la gauche de la gauche pour réclamer un changement de cap économique et social. Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis juge que l'« inflexion » de la politique du gouvernement en faveur de la lutte contre la précarité permettra d' *« assécher l'abstention et par ailleurs le vote Front national » **_ . Et puis il y a cette phrase assez curieuse pour un porte parole d'un gouvernement socialiste : Stéphane Le Foll affirme ce matin que **« le social n'est pas une question taboue ». **_L'exécutif est-il vraiment prêt à un virage à gauche ? La réponse est un non catégorique comme le raconte Frédéric Says :

Écouter

1 min

Les résultats des régionales en % des suffrages
Les résultats des régionales en % des suffrages

FN, droite, gauche,_ l’invité du journal, le journaliste Denis Jeambar, revient sur les différents aspects du scrutin de dimanche, au micro d’Antoine Mercier : *_

Écouter

6 min

Régionales 2015 participation / abstention
Régionales 2015 participation / abstention

L'équipe