Publicité
En savoir plus

Kiev n'accepte toujours pas les nouveaux tarifs de Gazprom. Moscou prend acte et a déjà commencé, ce matin, à diminuer la pression dans les gazoducs qui alimentent l'Ukraine.

Références

L'équipe

Antoine Mercier
Collaboration