Le génocide au Rwanda a fait plus de 800 000 morts en 1994. Le pays se recueille 25 ans plus tard à Kigali.
Le génocide au Rwanda a fait plus de 800 000 morts en 1994. Le pays se recueille 25 ans plus tard à Kigali.
Le génocide au Rwanda a fait plus de 800 000 morts en 1994. Le pays se recueille 25 ans plus tard à Kigali. ©AFP - YASUYOSHI CHIBA
Le génocide au Rwanda a fait plus de 800 000 morts en 1994. Le pays se recueille 25 ans plus tard à Kigali. ©AFP - YASUYOSHI CHIBA
Le génocide au Rwanda a fait plus de 800 000 morts en 1994. Le pays se recueille 25 ans plus tard à Kigali. ©AFP - YASUYOSHI CHIBA
Publicité
Résumé

Des commémorations ont lieu au Rwanda aujourd'hui, 25 ans après le génocide de la minorité Tutsi. Une vingtaine de délégations étrangères sont présentes à Kigali. Le massacre a fait plus de 800 000 morts en 1994.

En savoir plus

Vingt-cinq ans ans jour pour jour après le génocide au Rwanda, le pays se recueille ce dimanche. Une vingtaine de délégations étrangères sont présentes à Kigali. Emmanuel Macron n'a pas fait le déplacement mais il annonce vouloir faire du 7 avril une journée de commémoration du génocide Tutsi.     

Les élections législatives en Israël approchent et Benjamin Netanyahu fait cette annonce choc : il envisage l'annexion des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée en cas de victoire de son camp aux élections législatives mardi. Analyse de notre correspondant sur place Etienne Monin. 

Publicité

Direction le nord de la Grèce, à la frontière greco-macédonienne, où de nouveaux heurts ont éclaté entre les migrants et la police. En cause, la rumeur d'une ouverture imminente de la frontière greco-macédonienne. 

Les autres titres du journal

Ils réclament une politique culturelle digne de ce nom : une vingtaine de cinéastes tire la sonnette d'alarme dans une lettre ouverte au Président de la République dans le Journal du Dimanche. Parmi les signataires, Claude Lelouch, Olivier Nakache ou encore Costa-Gavras.

En fin de journal, une "face cachée du globe" pyrénéenne avec un regard sur la pré campagne du parti d'extrême droite Vox en Catalogne et aussi sur le scrutin qui se tient sur fond de grogne sociale aujourd'hui dans la Principauté d'Andorre.