Une femme dépose un bouquet de fleurs sous le nouveau pylône du pont en cours de reconstruction, un an après le drame.  ©AFP - ALBERTO PIZZOLI / AFP
Une femme dépose un bouquet de fleurs sous le nouveau pylône du pont en cours de reconstruction, un an après le drame. ©AFP - ALBERTO PIZZOLI / AFP
Une femme dépose un bouquet de fleurs sous le nouveau pylône du pont en cours de reconstruction, un an après le drame. ©AFP - ALBERTO PIZZOLI / AFP
Publicité
Résumé

43 personnes avaient perdu la vie dans cette catastrophe.

En savoir plus

L'Italie se souvient aujourd'hui de cette catastrophe qui s'est déroulée il y a un an. L'effondrement du viaduc Morandi à Gênes qui avait entraîné des voitures et camions sur une chute mortelle de 50 m. 43 personnes avaient perdu la vie. Les chefs de file des différents partis politiques se sont rassemblés pour une cérémonie. La crise politique s'est donc mise en pause pour ce matin. Correspondance d'Antonino Galofaro dans cette édition.    

5 min

Facebook l'avait nié dans un premier temps. Mais aujourd'hui le réseau social de Mark Zuckerberg le reconnaît. Il a bien écouté et retranscrit des conversations audio d'usagers sur son application Messenger. Il assure ne plus le faire aujourd'hui et il affirme qu'il avait à l'époque obtenu l'autorisation des usagers. Maxime Fayolle nous explique les tenants et aboutissants de cette affaire.    

Publicité

Le niveau des nappes phréatiques en France est très inférieur à celui d'il y a un an. Les canicules et l'absence de précipitations de l'été font bien sûr partie des causes de ce phénomène. Nous faisons le point dans cette édition avec Fiona Mogghadam.