Sylvie Goulard, ancienne ministre française des armées ©AFP - JOEL SAGET
Sylvie Goulard, ancienne ministre française des armées ©AFP - JOEL SAGET
Sylvie Goulard, ancienne ministre française des armées ©AFP - JOEL SAGET
Publicité
Résumé

Avec 24 heures de retard, la France a fini par livrer ce matin le nom de sa candidate pour la Commission européenne : Sylvie Goulard, 54 ans, sous-gouverneure de la Banque de France, éphémère ministre des Armées au début du quinquennat et ex-députée Modem au Parlement de Strasbourg.

avec :

Richard Girardot (président de l'ANIA, l'association nationale des industries agroalimentaires).

En savoir plus

Emmanuel Macron a choisi Sylvie Goulard pour représenter la France au sein de la prochaine Commission européenne. A 54 ans, cette énarque a été ministre des Armées dans le premier gouvernement d'Édouard Philippe. Il revient désormais à la future présidente de la Commission, l'allemande Ursula von der Leyen, d'accepter ou non sa candidature et le cas échéant de lui attribuer un portefeuille dans l'équipe qui entrera en fonctions le 1er novembre prochain.

© Visactu

Les autres titres de l'actualité

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé ce matin que le Parlement serait suspendu à compter de la deuxième semaine de septembre et jusqu'au 14 octobre. Soit deux semaines avant la date prévue du Brexit.  L'opposition dénonce une manœuvre destinée à l'empêcher de stopper une sortie de l'UE sans accord.   

Publicité

L'Italie vit aujourd'hui une journée décisive. Soit le Mouvement 5 Etoiles et le Parti démocrate parviennent à s'unir au sein d'un nouveau gouvernement, soit le président sera contraint d'annoncer la tenue d'élections.    

C'était il y a un an : l'ancien ministre de l'Ecologie, Nicolas Hulot, jetait l'éponge. Quel effet aura eu ce coup de tonnerre de la vie politique dans le quinquennat d'Emmanuel Macron ?

9,4 milliards d'euros en cinq ans. C'est le montant de la somme récoltée par Bercy en impôts et en amendes, avec la régularisation des comptes cachés à l'étranger.

Le Medef tient aujourd'hui et demain sa première "Rencontre des entrepreneurs de France" (REF), université d'été au format rénové, largement consacrée aux grands débats de société. Invité du journal : Richard Girardot, président de l'ANIA, l'association nationale des industries agroalimentaires.

Richard Girardot, président de l'ANIA, l'association nationale des industries agroalimentaires, le 27 août 2019.
Richard Girardot, président de l'ANIA, l'association nationale des industries agroalimentaires, le 27 août 2019.
© Radio France - Nathalie Lopes

Richard Girardot : "Aujourd'hui, on est incapable d'arriver à une solution viable sans plastique"

4 min