Vaccins contre le Covid-19 : le ministre de la Santé Olivier Véran à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne, assiste aux derniers tests logistiques, le 22 décembre 2020.
Vaccins contre le Covid-19 : le ministre de la Santé Olivier Véran à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne, assiste aux derniers tests logistiques, le 22 décembre 2020. ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT
Vaccins contre le Covid-19 : le ministre de la Santé Olivier Véran à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne, assiste aux derniers tests logistiques, le 22 décembre 2020. ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT
Vaccins contre le Covid-19 : le ministre de la Santé Olivier Véran à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne, assiste aux derniers tests logistiques, le 22 décembre 2020. ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT
Publicité

Après le feu vert de l'agence européenne des médicaments, la vaccination contre le Covid-19 va pouvoir commencer dans l'Union Européenne comme en France, à compter du 27 décembre. La logistique est très importante. Comment s'organise la distribution ?

L'acheminement des doses sur les sites de vaccination peut commencer. Lundi, l'agence européenne des médicaments puis la Commission européenne, ont autorisé le produit de Pfizer et BioNTech contre le Covid-19. En France, la campagne va donc démarrer dimanche 27 décembre, après plusieurs pays (le Royaume-Uni, les États-Unis, entre autres). Les doses sont transportées sous très haute surveillance pour éviter les vols ou tout acte malveillant. Toute la chaîne de la santé est mobilisée et la logistique est organisée au millimètre près. Les précisions de Lucas Archassal.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les autres titres du journal

Ce midi, zoom sur la situation dans le Grand Est : à l'heure où les vaccins arrivent, le rebond épidémique inquiète. L'invité de la rédaction est le président Les Républicains du conseil régional du Grand Est, Jean Rottner. Il répond aux questions de Stéphane Robert, chef du service politique de France Culture. 

Publicité

Jean Rottner sur la crise sanitaire : "D'après nos simulateurs, le réveil au mois de mars risque d'être douloureux"

7 min

La droite et le Rassemblement national pointent du doigt un article jugé liberticide. Ils protestent contre un passage du projet de loi sur les urgences sanitaires. Ils alertent sur une possible restriction de la liberté de déplacement qui pourrait être conditionnée à une vaccination. Explications de Rosalie Lafarge.  

La pression monte pour Boris Johnson. La gestion de la pandémie par le Premier ministre britannique est très critiquée. La découverte d'une nouvelle souche du Covid-19 en Angleterre a provoqué l'isolement du Royaume-Uni. Correspondance de Maxence Peigné à Londres. 

BioNTech se dit capable de fournir un nouveau vaccin en six semaines, en cas de mutation du virus. Le laboratoire allemand l'a annoncé ce matin, ce même laboratoire est à l'origine de la découverte du premier vaccin avec les américains de Pfizer. Correspondance de Nathalie Versieux à Berlin.

Vaccins contre le Covid-19 : BioNTech se dit prêt en cas de mutation du virus

1 min