Nadeen Ijazz, réfugié pakistanais blessé dans l'incendie du centre d'accueil de la ville de Velika Kladusa
Nadeen Ijazz, réfugié pakistanais blessé dans l'incendie du centre d'accueil de la ville de Velika Kladusa
Nadeen Ijazz, réfugié pakistanais blessé dans l'incendie du centre d'accueil de la ville de Velika Kladusa ©AFP - str
Nadeen Ijazz, réfugié pakistanais blessé dans l'incendie du centre d'accueil de la ville de Velika Kladusa ©AFP - str
Nadeen Ijazz, réfugié pakistanais blessé dans l'incendie du centre d'accueil de la ville de Velika Kladusa ©AFP - str
Publicité
Résumé

Sur la route des Balkans, les réfugiés sont pris au piège des frontières fermées, quand la rumeur ne leur prête pas crimes et agressions. Malgré ces difficultés, ils continuent de tout faire pour gagner l'Ouest jusqu'à patienter dans d'insalubres locaux.

En savoir plus

Les autres titres de l'actualité 

 A Berlin, un millier de participants à la manifestation Al Quds qui revendique Jérusalem comme capitale de l’Etat palestinien, défilé sur la grande avenue de l’Ouest de la Ville. Manifestation sous tension. Un millier de militants antiracistes, solidaires avec Israël  ont tenu à dénoncer une poussée de l’antisémitisme en Allemagne.

A quelques jours de l’Aïd qui marquera  la fin du Ramadan, le chef des Talibans afghans s’exprime dans un message. Un message très clair. L’Insurrection continuera tant qu’il y aura des forces étrangères dans le pays. Haibatullah Akhundzada  rappelle ainsi la ligne de conduite du mouvement Taliban dans les pourparlers de paix avec Washington.

Publicité