La rue des Rosiers le 9 août 1982, jour de l'attaque qui a fait 6 morts et 22 blessés dans le quartier juif du Marais à Paris. ©AFP - JACQUES DEMARTHON
La rue des Rosiers le 9 août 1982, jour de l'attaque qui a fait 6 morts et 22 blessés dans le quartier juif du Marais à Paris. ©AFP - JACQUES DEMARTHON
La rue des Rosiers le 9 août 1982, jour de l'attaque qui a fait 6 morts et 22 blessés dans le quartier juif du Marais à Paris. ©AFP - JACQUES DEMARTHON
Publicité
Résumé

L'attentat avait fait 6 morts et 22 blessés à Paris, le 9 août 1982. L'ancien patron du renseignement français Yves Bonnet a reconnu devant un juge avoir passé un accord à l'époque entre ses services et le groupe terroriste responsable de l'attaque.

En savoir plus

L'avocat de plusieurs familles de victimes de l'attentat de la rue des Rosiers demande la levée du secret défense après les révélations de l'ancien patron du renseignement français Yves Bonnet évoquant un accord passé entre ses services et le groupe terroriste responsable de l'attaque qui avait fait 6 morts et 22 blessés, il y a 37 ans jour pour jour. A Paris, après l'explosion d'une grenade, deux tueurs avaient ouvert le feu dans un restaurant de ce quartier juif. Le commando composé de 3 à 5 hommes armés avait ensuite remonté la rue et tiré sur des passants. Précisions d'Antoine Marette.

Les autres titres de l'actualité 

Le dernier hommage rendu au maire de Signes.

Publicité

Ses obsèques ont eu lieu ce matin dans sa commune du Var. Emmanuel Macron n'y était pas directement, mais il a promis une réponse "ferme, exemplaire et sans complaisance" aux incivilités, dans un message lu par sa ministre de la cohésion des territoires. Décryptage avec Anne Fauquembergue dans un instant.    

A Hong-Kong, un millier de personnes déployées à l'aéroport pour réclamer plus de démocratie.

La cheffe de l'exécutif, Carrie Lam a exclu la moindre concession et met en garde contre des conséquences économiques graves après presque 2 mois de manifestations. Reportage sur place avec Angélique Forget

En Tunisie, le premier ministre Youssef Chahed déclare sa candidature pour l'élection présidentielle anticipée de septembre.

La liste des prétendants compte désormais 69 candidats. Explications à suivre avec Valérie Crova.