Flacon de vaccin anti-Covid-19 AstraZeneca. Photo d'illustration, 23/11/2020
Flacon de vaccin anti-Covid-19 AstraZeneca. Photo d'illustration, 23/11/2020
Flacon de vaccin anti-Covid-19 AstraZeneca. Photo d'illustration, 23/11/2020 ©AFP - JOEL SAGET
Flacon de vaccin anti-Covid-19 AstraZeneca. Photo d'illustration, 23/11/2020 ©AFP - JOEL SAGET
Flacon de vaccin anti-Covid-19 AstraZeneca. Photo d'illustration, 23/11/2020 ©AFP - JOEL SAGET
Publicité
Résumé

Les avantages du vaccin AstraZeneca l'emportent sur le risque d'effets secondaires. C'est la conviction de l'Agence européenne des médicaments.

En savoir plus

Dans la seule journée d'hier, sept Etats européens ont rejoint la liste des pays ayant suspendu l'administration du vaccin AstraZeneca. Et ils ont été suivis aujourd'hui par la Suède, le Luxembourg et Chypre. Une déicision prise au nom du principe de précaution. Les pays inquiets de possibles effets secondaires se sont tournés vers l'Agence européenne du médicament. Elle rendra un avis détaillé jeudi, mais estime d'ores et déjà que les bénéfices de l'AstraZeneca sont supérieurs aux risques.

Les autres titres du journal de 18h

"L'épidémie joue les prolongations", constate Jean Castex. Devant l'Assemblée nationale, le premier ministre estime que la France est entrée dans une forme de troisième vague, "caractérisée par des variants nombreux" du virus. Le chef du gouvernement et le ministre de la santé ont été pris à parti cet après-midi à l'Assemblée, les députés de droite comme de gauche les accusant de changer de discours sur les vaccins et d'avoir une stratégie illisible.

Publicité

Pour la première fois en trente ans, le Royaume-Uni augmente le plafond de son arsenal nucléaire. Une hausse d'environ 45%, qui met fin au désarmement progressif en œuvre depuis la chute de l'Union soviétique.  Maintenant qu'il est sorti de l'Union européenne, le gouvernement britannique revoit en profondeur sa stratégie en matière de sécurité, de défense et de politique étrangère.

 Surveiller l'évolution du climat, et étudier la biodiversité. : ce seront les mission de Polar Pod, une plateforme océanographique dérivante. L'explorateur Jean-Louis Etienne pilote ce projet, financé à la fois par des structures publiques comme l'Ifremer et le CNRS et par des fondations et entreprises privées. Le Polar Pod est une sorte de bateau culbuto qui sera mis à l'eau en 2023 et voguera pendant trois ans autour de l'Antarctique.

Des fragments de parchemin vieux de 2 000 ans et contenant des textes bibliques ont été mis au jour dans une grotte de Judée, en Cisjordanie. Une découverte qualifiée d'historique par les archéologues israéliens : l'une des plus importantes depuis celle des manuscrits de la mer Morte. Ces fragments ont été retrouvés dans une caverne à flanc de falaise, dans la réserve naturelle de Nahal Hever, dans le cadre d'une opération nationale visant à lutter contre le pillage du patrimoine.